Une pub électorale sur un véhicule médical subventionné par la Région

67
Belga / S. Gremmelprez

Un député socialiste accuse un candidat de la liste « Mons en Mieux » d’utiliser un véhicule médicale financé par la région pour la campagne électorale en vue des communale du 14 octobre prochain.

«Il n’est évidemment pas question que de l’argent public serve à financer une campagne électorale et j’ai demandé à mon administration d’envoyer un courrier rappelant les bonnes pratiques en matière d’éthique. Mais nous n’avons aucune preuve que la subvention accordée au projet Lagardère – un projet de cabinet médical mobile porté par David Bouillon, médecin et candidat de la liste «Mons en Mieux» de Georges-Louis Bouchez, ndlr – serve à d’autres fins que celles qui ont été définies dans le cadre de son octroi», a réagi la ministre régionale de l’Action sociale, Alda Greoli (cdH), interrogée sur la question en commission du parlement wallon, par le député socialiste Patrick Prévot.

Selon ce dernier, le véhicule médical de David Bouillon, placardé d’affiches électorales de ’Mons en mieux’, sillonne depuis plusieurs semaines la région de Mons. «C’est un problème éthique majeur. Ou alors, on part du principe que le gouvernement soutient officiellement la campagne de ce parti», pointe Patrick Prévot.

Si aucune preuve ne va, pour l’instant, en ce sens, Alda Greoli a tout de même demandé qu’un courrier soit envoyé à David Bouillon. «Je ne manquerai pas de prendre connaissance des suites» réservées à ce dossier, a enfin assuré la ministre en rappelant, en outre, qu’une évaluation du projet était également prévue.