50 baleines tuées dans une zone protégée de l’Antarctique

725
/ AFP PHOTO / MARCEL MOCHET

L’Ong WWF rapporte que plus de 50 baleines ont été tuées par des baleiniers japonais cette année en Antarctique. Pourtant située dans une zone marine protégée, les baleiniers chasseraient les cétacés en utilisant l’excuse de la recherche scientifique.

Dans un article du quotidien anglais The Guardian, WWF rapporte que trois bateaux japonais auraient tué ces baleines dans la mer de Ross, en Antarctique, alors même qu’il s’agit d’une zone marine protégée. La pêche y est interdite pour sauvegarder la vie marine mais la commission pour la conservation des ressources marines en Antarctique ne contrôle pas la chasse dans la mer de Ross. Le Japon peut donc poursuivre cette chasse dans le cadre de programmes scientifiques.

Une chasse très controversée

Déjà critiqué par la communauté internationale pour son attitude vis à vis de la chasse à la baleine, le Japon avait pourtant signé un accord international contre la chasse commerciale des cétacés en 1987 mais le pays possède un permis pour des chasses scientifiques jusqu’en 2027. Toujours d’après WWF les principales mesures pour interdire complètement au Japon la chasse à la baleine ont échouées, et le pays parvient toujours à trouver de nouvelles lois pour continuer ses activités.

Clare Perry de l’agence britannique pour l’environnement rapporte que le Japon, la Norvège et l’Islande aurait été responsables de la mort de plus de 35.000 baleines depuis 1986.