Bagarre à Orly: Du nouveau pour les rappeurs Booba et Kaaris

548
AFP / L. Venance

La cour d’appel de Paris a remis jeudi en liberté et placé sous contrôle judiciaire les deux rappeurs français Booba et Kaaris alors qu’ils étaient incarcérés depuis trois semaines après s’être bagarrés à l’aéroport d’Orly, rapporte la presse française. Ils seront tous deux jugés le 6 septembre prochain pour leur rixe dans la salle d’embarquement de l’aéroport français.

Les deux rappeurs ont contesté jeudi leur maintien en détention provisoire, décidé par le tribunal de Créteil(Val-de-Marne, en Île-de-France), en l’attente de leur procès pour violences aggravées et vols en réunion avec destruction dans un lieu d’accès aux transports collectifs. Ils risquent jusqu’à dix ans de prison. Booba, 41 ans, et Kaaris, 38 ans, ont été remis en liberté et placés sous contrôle judiciaire. Il leur est interdit de quitter le territoire français et ils doivent chacun s’acquitter d’une caution de 30.000 euros.

Le 1er août, Booba et Kaaris devaient chacun prendre un avion à Orly pour Barcelone, où ils devaient se produire dans la soirée. Mais avant d’embarquer, leurs deux clans se sont violemment affrontés sous les yeux de passagers éberlués, dont certains ont filmé la scène. Cette rixe avait occasionné de légers retards de vols, la fermeture provisoire d’un hall et des dégradations dans une boutique de produits détaxés.

Lire aussi : Le tweet polémique de Booba publié depuis sa prison