Le tweet polémique de Booba publié depuis sa prison

935
AFP PHOTO / GABRIEL BOUYS

La rappeur Booba est en détention provisoire depuis son altercation avec le rappeur Kaaris à l’aéroport d’Orly le 1er août dernier. Il vient de tweeter un message pour le moins percutant. 

La cour d’appel de Paris doit donner jeudi sa décision sur le sort de Booba et Kaaris, incarcérés depuis trois semaines, avant leur procès en septembre pour leur bagarre à Orly. Ils doivent être jugés pour violences aggravées et vols en réunion avec destruction dans un lieu d’accès aux transports collectifs. Ils risquent jusqu’à dix ans de prison et 100.000 € d’amende.

Les deux rappeurs contestent leur placement en détention provisoire et demandent à être placés sous contrôle judiciaire. Ce matin, Booba a publié un tweet depuis la prison de Fleury-Mérogis qui s’est rapidement répandu sur la Toile. «Quand je serai grand, je voudrais être Benalla ou moine pédophile. 10 ans pour une bagarre, c’est avec ou sans le streaming ? », suivi du hashtag #uneépoqueformidable.

« Humour décalé et percutant »

Yann Lebras, l’avocat de Booba, a donné davantage d’explications sur ce tweet à BFMTV. « Booba a désormais accès, comme beaucoup de détenus, à la cabine téléphonique. C’est un droit accordé aux détenus. Il a été en contact ce matin avec sa manageuse et ils ont validé ensemble que celle-ci puisse envoyer ce tweet », a-t-il expliqué, avant d’ajouter : « C’est à la fois de l’humour décalé et percutant. Presque tout est dit sur ce qu’il ressent de la hiérarchie des gravités. Faire un peu d’humour et indiquer qu’il puisse y avoir des sorts différents, distincts alors même que l’on peut se retrouver dans des situations similaires, Booba c’est aussi un chef d’entreprise au-delà de l’artiste de musique qu’il est. »