Une ministre écologiste néo-zélandaise se rend à son accouchement à vélo

AFP / J. A. Genter

La ministre néo-zélandaise des Femmes, Julie Anne Genter, issue du Parti vert, a poussé jusqu’au bout de sa grossesse l’engagement en faveur du développement durable en choisissant de se rendre à son accouchement à vélo.

Mme Genter, une habituée du deux-roues qui est également ministre associée des Transports, a fait à vélo dimanche le kilomètre qui sépare son domicile de l’Hôpital de la ville d’Auckland.

« Mon partenaire et moi avons pédalé parce qu’il n’y avait pas assez de place dans la voiture », a-t-elle plaisanté sur les réseaux sociaux, en postant une photo d’elle avec son vélo. « Mais cela m’a également permis d’être de très bonne humeur! », a-t-elle ajouté. Enceinte de 42 semaines, la ministre a précisé qu’elle se rendait à l’hôpital pour un déclenchement.

AFP / J. A. Genter

Un véritable combat

Le gouvernement néo-zélandais de centre-gauche se veut à la pointe du combat pour les transports propres. Une porte-parole du Parti vert a indiqué lundi après-midi que Mme Genter n’avait toujours pas accouché.

Le carnet rose du gouvernement néo-zélandais s’était déjà enrichi le 21 juin avec la naissance de la petite Neve, première fille de la Première ministre Jacinda Ardern, qui a repris le travail début août.