C’est au tour du Pukkelpop de mettre le feu

419
Yonaka

S’il y a un festival qui parvient à contenter les ados de 13 ans, les nerds amateurs de musique et les festivaliers de tout poil, c’est bien le Pukkelpop. Avec un peu moins de 200 noms à l’affiche, la prairie de Kiewit se transforme pendant trois jours en un Graal musical où il est très chouette de se balader. 

Le festival se déroule du mercredi 15 au samedi 18 août, mais si vous aimez être la tôt vous pouvez participer dès le mercredi à la pré-party. Comme d’habitude, la fête a lieu à Kiewit, à deux pas de Hasselt. Les festivaliers peuvent planter leur tente à partir du mercredi midi dans les différents campings: camping chill en face du festival, camping relax et camping relax +.

Cinq prestations qui ravissent les oreilles

Composer le parcours parfait pour Pukkelpop n’est pas une sinécure avec 8 scènes. C’est évident, vous ne voulez pas rater des têtes d’affiche comme Kendrick Lamar et Arcade Fire, mais comment passer le temps de façon responsable en attendant que ces stars de la musique occupent la scène?

En compagnie de ces cinq sympathiques underdogs, qui vous permettront éventuellement aussi de marquer le coup avec vos amis hipsters. D’une pierre deux coups!

1. Yonaka

Si vous voulez démarrer en trombe le premier jour officiel de Pukkelpop, allez écouter vers l’heure du midi le jeudi Yonaka, le groupe britannique à qui revient la tâche de chauffer le Club.

Question son, ils sont bruyants, chaotiques et surtout ils ne font pas de compromis et mettent l’ambiance: c’est justement tout ce qui nous plaît. Ce quatuor de Brighton livre un délicieux mix de hip-hop, metal, rock et grime, avec un résultat final étonnamment poppy. Vous n’avez aucune idée de ce que ça donne? Allez les écouter! (Jeudi, 12h15 à 13h au Club)

2.Geppetto & The Wales

Ce groupe sympathique de six musiciens originaires de la région de Noorderkempen est apparu pour la première fois sur scène lors de l’Humo’s Rock Rally en 2010. Bien qu’ils n’aient pas participé à la finale, ils ont quand même décroché un contrat avec une firme de disques.

Avec comme conséquence la sortie de leur premier album « Heads of Woe », suivi de « Passanger », une deuxième étape logique. Ce dernier ne sortira qu’en septembre, mais il y a fort à parier que le groupe en donnera un petit avant-goût au public de Pukkelpop. Et ceux qui n’iront pas les voir auront tort! (Jeudi, de 13h55 à 14h45 au Club)

3.BeraadGeslagen

Le Castello est le port d’attache des amateurs de musique qui adorent en prendre plein les oreilles et les yeux quand ils font une petite expérience. Et c’est exactement ainsi que l’on peut résumer BeraadGeslagen, le projet parallèle du batteur de STUFF, Lander Gyselinck, et de son compagnon, Fulco Ottervanger (De Beren Gieren).

Par contre, leur musique n’est pas aussi facile à catégoriser et varie du jazz au pop et au hip-hop en passant par tout ce qu’il y a entre. Allez juger par vous-même. (Vendredi, de 13h20 à 14h05 au Castello)

4.Mauro & De Kempenzonen

Je l’admets, il faut beaucoup de courage pour être debout et déjà sur la prairie à cette heure, qui plus est le troisième jour du festival! Mais pour Mauro, cela doit bien faire la dixième fois qu’il est prêt à prester à Pukkelpop sous l’une ou l’autre forme, et on ne peut bien entendu pas laisser passer sous silence un tel jubilé.

C’est ainsi que Mauro s’est associé à la fanfare De Kemperzonen pour présenter dans une livrée différente des classiques modernes. Et comme si cela ne suffisait pas, il est aussi accompagné de Daan, Willy Sommers et l’acteur de Callboys, Rik Verheye. Des raisons à foison pour rouler hors de votre tente! (Samedi, de 11h55 à 12h45 au Marquee)

5. Noname

Devenir célèbre sous le nom de « Noname »? Faut le faire! Et c’est exactement ce qu’est en train de faire la rappeuse et poétesse Fatimah Nyeema Warner. C’est ainsi qu’on peut notamment l’entendre sur les disques de Chance the Rapper, Mick Jenkins et Saba, et elle a aussi depuis sorti avec « Telephone » sa propre musique.

Quel est son son? Du hip-hop estival avec une brise de rap à la fraîcheur printanière. Vous n’êtes pas obligé(e) de nous croire sur parole, mais allez la découvrir par vous-même! (Samedi, de 15h55 à 16h45 au Castello)