Agression d’un couple homosexuel à Gand – « J’ai de la chance d’être encore vivant »

75

« J’ai de la chance d’être encore vivant », a estimé vendredi Mauro Padovani, l’un des deux hommes qui ont été victimes en début de semaine d’une agression dans la ville de Gand. « J’espère que le juge qui devra bientôt se pencher sur notre cas s’en rendra compte », a-t-il ajouté, plusieurs jours après ces violences aux motivations potentiellement homophobes. A Gand, des centaines de personnes se sont rassemblées vendredi soir en signe de soutien au couple homosexuel agressé.
Mauro Padovani a témoigné vendredi de l’agression de lundi, dont son partenaire et lui-même ont été victimes. Montrant le sang sur le pantalon qu’il portait ce jour-là, il estime: « quand on frappe des homosexuels, nous saignons également ».
Des représentants d’associations holebi se sont ensuite exprimés. « Nous avons entendu beaucoup d’histoires », a relaté Jana Miah, de Casa Rosa. « Des histoires positives, de personnes heureuses de vivre en tant qu’holebi ou transgenre à Gand. Mais aussi des récits de personnes n’osant pas sortir en rue ou qui ne sont pas acceptées chez elles. C’est donc important d’être ici aujourd’hui, en tant que communauté. »
Si les intentions homophobes des deux agresseurs présumés, interpellés mardi, sont retenues, ceux-ci encourent une peine double.
Les autorités locales ont sévèrement condamné les incidents. « L’amour, c’est de l’amour, sans ambiguïté, ici à Gand », a rappelé l’échevin pour l’Egalité des Chances Resul Tapmaz (sp.a).

Source: Belga