Test : Semblance – Que vaut le premier jeu du studio Nyamakop ?

398

Un peu d’exotisme durant ces vacances avec Semblance, un jeu venu, et c’est assez rare pour être signalé, d’Afrique du Sud.

Semblance est le premier jeu du petit studio Nyamakop. Et ne vous fiez pas à son apparence mignonne et colorée, car derrière elle se cache un redoutable jeu de plateforme en 2D orienté « Die and Retry ». Vous y incarnez une petite boule rebondissante qui a la capacité de déformer et de modeler certains éléments du décor. Vous devrez mettre cette étonnante faculté à profit pour résoudre des petits puzzles de plus en plus corsés.

Attention, Semblance risque de mettre à rude épreuve les nerfs des joueurs qui ne sont pas habitués à ce genre de défi. Surtout que les développeurs n’ont fait aucun effort pour rendre le titre accessible, et cet élément pourrait en rebuter plus d’un. N’attendez pas à ce que le jeu vous dise où aller ou que faire. Aucune indication, aucune explication et aucune ligne de texte pour dresser une ébauche de scénario. Il faut se débrouiller seul, un point c’est tout. C’est très déstabilisant au début mais on finit par s’y faire.

Amateur de Die & Retry et de challenge relevé, foncez découvrir Semblance. Le concept est original, la direction artistique est réussie et même s’il se boucle en moins de 5h, il est proposé au prix sympa de 10 €. Par contre, si vous n’aimez pas vous arracher les cheveux devant un jeu vidéo, passez plutôt votre chemin.

Voici la bande-annonce de lancement :

REVIEW OVERVIEW
Semblance (Switch, PC)