La cloche sonnait trop tôt pour une touriste

215
AFP / Georges Gobet

Lorsque l’on confond village à la campagne et village de vacances, le réveil peut être rude. C’est ce qui est arrivé à une touriste de passage à Bondons, une bourgade au coeur du Massif central, qui a cru que la vie locale s’arrêterait durant son séjour. 

D’après le quotidien le Midi Libre, une touriste avait trouvé son bonheur en passant une quinzaine de jours dans ce village de 144 habitants dans un ancien presbytère aujourd’hui transformé en gîte.

Mais la dame avait sans doute oublié qu’un presbytère, cela se trouve très souvent à côté d’une… église. Et que dans une église, il y a des cloches qui sonnent.

«C’est franchement rude d’être réveillés tous les matins à 7 heures alors que nous sommes en congés», a-t-elle expliqué. La touriste a donc carrément demandé au maire de décaler le tintement de la cloche pour profiter de ses grasses matinées à la campagne. Une demande jugée trop coûteuse pour la municipalité.