Brussels Airlines : accord entre syndicats et direction sur la pression du travail

62
BELGA PHOTO BENOIT DOPPAGNE

Les syndicats et la direction de la compagnie aérienne Brussels Airlines ont conclu un accord jeudi à propos de la pression du travail après des mois de négociations, indique le syndicaliste Filip Lemberechts (ACLVB-CGSLB).

Un délai a également été fixé pour tomber d’accord sur les autres points de tension, soit les équipages saisonniers et le salaire. Un terrain d’entente devra être trouvé d’ici le 30 novembre. Un préavis de grève était toujours actif mais a été retiré afin que les négociations se poursuivent sereinement, a ajouté le syndicaliste à la VRT.

En mai, les pilotes de la compagnie belge avaient fait grève deux jours durant, occasionnant la suppression de 557 vols. Fin juin, une proposition devant apporter une solution à la pression du travail justement mais aussi aux questions de rémunération avait été rejetée à 58% des voix.

Cette fois-ci, les propositions ne seront pas soumises à un vote, selon M. Lemberechts. Le syndicaliste est convaincu que l’une des principales revendications des pilotes, soit un meilleur équilibre entre vies privée et professionnelle, est satisfaite. «L’accord comprend plus de 20 mesures dans lesquelles la direction s’est engagée. Concrètement, des jours de congés supplémentaires et des rythmes de vol moins lourds seront accordés. Les mesures entreront en vigueur dès 2019 et s’étendront progressivement.»

Jeudi, les partenaires sociaux ont signé un accord social, qui doit encore être intégré dans les conventions collectives.

Pas d’accord sur tout

Un accord n’a toutefois pas été obtenu sur les autres revendications des pilotes, portant sur l’équipage saisonnier (qui travaille davantage en été et moins en hiver) et la rémunération. Un terrain d’entente doit être trouvé d’ici le 30 novembre au plus tard.

La compagnie aérienne a confirmé qu’un accord avait été dégagé. «Nous sommes contents qu’après une longue période de négociations nous soyons parvenus à un accord constructif. Nous sommes confiants que les détails sur le concept saisonnier pourront bientôt être finalisés avec les partenaires sociaux», indique la déclaration de Brussels Airlines.

La direction a déjà annoncé qu’elle allait engager 12 pilotes supplémentaires. La compagnie en compte 600 environ. Pour les équipages saisonniers également, des pilotes seront recrutés. Actuellement, pour les périodes estivales chargées, l’entreprise fait souvent appel à des intérimaires, mais l’objectif serait de disposer de pilotes en propre. Un nombre précis n’a pas été avancé.

Ces engagements supplémentaires s’ajoutent aux 20 pilotes que Brussels Airlines a l’intention d’attirer pour équiper deux appareils qui complèteront la flotte de la compagnie pour la saison hivernale.