Test : Octopath Traveler – Le RPG de l’été sur Switch

391

Vous êtes à la recherche d’un jeu pour occuper vos longues journées d’été ? Ne cherchez plus, on l’a trouvé. Octopath Traveler est le RPG de l’été et probablement celui de l’année.

La première chose qui marque en lançant cette nouvelle licence, ce sont les graphismes. Les développeurs ont fait le choix du pixel art et pourtant, c’est de toute beauté. En effet, les équipes de Square Enix ont utilisé une technique qu’ils ont baptisée «HD-2D» et le résultat est bluffant. Derrière l’aspect simpliste du pixel art, les visuels sont magnifiques, très détaillés et remplis d’effets d’ombre et de lumière. Composée par Yasunori Nishiki, la bande-son n’est pas en reste et mérite également le détour.

Du côté du scénario, Octopath Traveler montre également une grande richesse. L’histoire est articulée autour de huit voyageurs aux profils bien différents, que vous allez découvrir à tour de rôle et que vous allez ensuite devoir associer pour vaincre des ennemis toujours plus puissants. Les combats, justement, s’inspirent des jeux de rôle d’antan et se déroulent au tour par tour. Mais ne vous laissez pas effrayer par cette mécanique old school, les affrontements sont plaisants, efficaces et très tactiques, notamment avec les «failles» à trouver chez les adversaires.

À la fois old school et très contemporain, Octopath Traveler offre au joueur qui s’y plongera une aventure longue et inoubliable. Et prévoyez quelques jours de congé ou de nombreux trajets dans les transports car il vous faudra au minimum 50h pour le terminer, et beaucoup plus de tout explorer. Notre coup de cœur de l’été.

Découvrez la bande-annonce de lancement :

REVIEW OVERVIEW
Octopath Traveler