Le selfie pousse-t-il à sauter le pas de la chirurgie esthétique ?

348
Ph. denizbayram / IStock.com

Les selfies font désormais partie du quotidien, mais sont-ils à l’origine de l’augmentation du nombre d’opérations de chirurgie esthétique ?

Selon un nouveau sondage mené par la compagnie de marketing spécialisée dans la santé Ceatus Media Group via son portail Consumer Guide to Plastic Surgery, près de 73% des interrogés se montrent critiques à l’égard de leur apparence à la vue de leurs portraits. À 60%, les sondés se disent plus enclins à envisager une opération de chirurgie esthétique après avoir observé leurs selfies (alors que 86% d’entre eux n’ont jamais eu recours à ce genre de procédé).

 

Le sondage montre aussi que 67% des sondés modifient leurs photos à l’aide de filtres et que 55% s’inquiètent de l’apparence de la peau, du teint et du poids sur les photos. « Ces observations, qui n’ont jamais été faites auparavant, sont très éclairantes », selon le PDG de Ceatus, le Dr. David Evans. « Nos résultats suggèrent que la retouche photographique sert parfois de pont entre les selfies et la chirurgie ».

Il est à noter que la majorité des participants est âgée de 41 ans ou plus et qu’elle préfère Facebook et Instagram aux autres réseaux sociaux. Un autre sondage récent, mené par la plateforme américaine d’information Zalea (consacrée à la chirurgie esthétique), a par ailleurs permis de constater que 40% des millennials ont soit subi une opération de chirurgie esthétique soit envisagé d’en subir une dans les 12 prochains mois.

Plus d’info sur see www.ceatus.com.