France: la grève du rail a coûté 790 millions d’euros à la SNCF

109

Le mouvement des cheminots français contre la réforme ferroviaire a coûté cher à la SNCF, l’opérateur public: 790 millions d’euros, soit plus de 21 millions pour chacune des 37 journées de grève du printemps, selon un document interne consulté vendredi par l’AFP. Le patron de la SNCF, Guillaume Pepy, avait évoqué début avril un coût « de l’ordre de 20 millions d’euros par jour » pour cette grève suivie par les cheminots qui refusaient une réforme ferroviaire voulue par le président Emmanuel Macron, supprimant le statut de cheminot pour les nouveaux embauchés et transformant la SNCF en société anonyme, notamment.
Cette facture de 790 millions d’euros dépasse le montant du bénéfice net enregistré par le groupe sur l’année 2017 (679 millions), note la SNCF dans son document. Les cheminots ont une première fois cessé le travail le 22 mars, avant d’échelonner 36 journées de grève du 3 avril au 28 juin.
L’essentiel de l’ardoise s’explique par une perte de chiffre d’affaires de 770 millions d’euros, en grande partie due à la chute de recettes des activités voyageurs (-600 millions d’euros), de nombreuses personnes ayant renoncé au train en raison des perturbations du trafic.
« Le coût total de la grève reflète à la fois les pertes de chiffre d’affaires subies par l’entreprise mais aussi le montant sans précédent de 160 millions d’euros de mesures commerciales décidées par la SNCF pour accompagner ses clients et limiter l’impact financier de la grève sur ces derniers », a commenté un responsable de la SNCF interrogé par l’AFP.

Source: Belga