Natagora : Lucie Renuart, juriste engagée

Ph. D.R.

Lucie a rejoint Natagora comme responsable en aménagement du territoire et législation. Une fonction-clé de l’association, dans laquelle ses qualités de juriste lui permettent de répondre à la vigilance des volontaires et d’assurer une prise en compte de la conservation de la nature dans les politiques et projets d’aménagement du territoire.

Mon travail se révèle être la parfaite conjugaison entre ma formation professionnelle et mes aspirations personnelles. Enfant, le respect de la nature et l’émerveillement de sa diversité raisonnaient déjà en moi, à travers les balades en forêt accompagnée d’un ami garde forestier, l’observation des araignées du jardin avec mon père, ou les jeux en pleine nature au mouvement de jeunesse.

Mon parcours académique s’oriente naturellement dans les branches relevant du droit de l’environnement, droit de l’urbanisme et droit administratif pour appréhender le territoire et la manière dont celui-ci est géré dans le respect de l’environnement. Après des débuts au barreau en tant qu’avocate, je ressens le besoin d’agir de manière plus concrète. Je débute alors chez Natagora, loin de mon milieu juridique, entourée d’une diversité de profils qui enrichissent encore aujourd’hui mon approche de la nature.

Comment réagir ? 

De nombreux citoyens sont attentifs à la nature et constatent parfois des actes qui lui portent atteinte. Mais ils ne savent pas toujours comment réagir pour la préserver. Nous intervenons alors, via notre service de réaction locale, pour les aider à identifier si les actes commis sont légaux ou pas et quels moyens d’action mettre en œuvre pour réparer ces actes. Je suis ainsi en charge des dossiers d’interpellations citoyennes qui mêlent des concepts d’aménagement du territoire à ceux de la biodiversité.

Pour soutenir les volontaires qui nous interpellent, nous avons notamment rédigé des fiches de réaction locale. Elles permettent de répondre à leurs questions et de les outiller pour réagir face aux atteintes à la nature. Parfois, nous reprenons également la main lorsqu’une action en justice est nécessaire ou lorsqu’un projet politique sort du champ local et peut avoir un impact de plus grande ampleur.

C’est un réel plaisir lorsqu’une personne que j’ai renseignée et aidée à agir, me remercie de lui avoir donné les clefs pour avancer. Je suis rarement sur le terrain mais j’aide les gens qui le sont. C’est une toute petite pierre à l’édifice mais elle participe à cette volonté commune d’une meilleure prise en compte de la biodiversité dans nos comportements humains, particulièrement dans notre appréhension du territoire.

En 2018, Metro et Natagora sont ambassadeurs des Objectifs de développement durable de l’ONU. A travers une série de portraits, Natagora montre comment la protection de la nature participe à un projet de société bien plus global. L’action de Lucie s’inscrit dans l’objectif 16 «Paix, justice et institutions efficaces », appelant à faire en sorte que le dynamisme, l’ouverture, la participation et la représentation à tous les niveaux caractérisent la prise de décisions et à promouvoir des politiques non discriminatoires pour le développement durable.