Où se cache la tourista – la diarrhée du voyageur?

952
tourista

Après des mois passés au bureau derrière une pile de paperasse, vous voici arrivés à votre destination de vacances. La chaleur, les ruines magnifiques de civilisations oubliées, les odeurs et les saveurs vous transportent dans le paradis exotique dont vous avez longtemps rêvé. Mais cet idéal cache un ennemi hostile et tenace : la tourista, connue aussi sous le nom de diarrhée du voyageur. A quoi faut-il donc faire attention pour l’éviter?

Les piments entre tradition et conservation

Pouvoir goûter différents plats et boissons fait sans nul doute partie du plaisir du voyage. Mais pour que cela reste un plaisir, il faut prendre quelques précautions, surtout dans les pays chauds où les bactéries prolifèrent plus facilement dans l’eau et dans la nourriture.

Nous remarquons en effet que ces pays proposent généralement une alimentation typique plus épicée.

Les piments auraient en fait la fonction de couvrir l’éventuel goût avarié de la nourriture, mais feraient aussi fonction d’antibiotiques avec le but de ralentir le développement des bactéries et des champignons qui provoquent la dégradation de la nourriture.

Certes, s’il est difficile de résister au goût et saveurs locales, il est néanmoins conseillé d’éviter de manger des aliments provenant des kiosques de rue, surtout si ceux-ci sont à base de poisson, de viande ou de fruits de mer crus.

Les sources cachées de contamination par l’eau

Nous avons déjà entendu parler de l’importance de boire uniquement de l’eau en bouteille pour éviter d’ingérer de l’eau potentiellement contaminée. Mais avez-vous déjà pensé au sources cachées de contamination? Tout ce qui a été en contact avec de l’eau non traitée peut provoquer des troubles digestifs.

Choisissons alors de ne pas acheter de légumes ou de fruits qui auraient pu être lavés avec de l’eau contaminée, comme de la salade. En ce qui concerne les fruits, préférez les fruits que vous pouvez peler vous-mêmes juste avant de les consommer.

Une baignade en sécurité

Après une journée passée à marcher pour découvrir toutes les merveilles de votre pays de destination, le bruit de l’eau d’un lac est une source de douces sonorités. Méfiez-vous pourtant de tous les plans d’eau douce puisque, surtout dans les pays en voie de développement, ils peuvent être infestés de parasites nocifs. Choisissez alors de vous baigner dans l’eau salée de la mer ou dans une piscine désinfectée.

Vous avez pris toutes les précautions mais vous remarquez les symptômes suivants?

  • diarrhée très abondante
  • fièvre
  • douleurs abdominales intenses
  • vomissements
  • altération générale de l’état de santé

La tourista vous a alors probablement contaminé !

Pensez tout d’abord à rester hydratés pour compenser la perte d’eau de votre corps dûe à la diarrhée. En restant hydratés, vous freinez l’affaiblissement de votre état physique et vous donnez à votre corps la possibilité de se remettre plus rapidement de la contamination.

La prévention : la meilleure des stratégies

Avant de partir, pensez à introduire dans votre repas des aliments permettant l’apport de probiotiques, comme les produits laitiers fermentés.

Pour soutenir encore mieux la flore intestinale, il existe également des produits spécifiques comme Bififlor de Vitafytea.

Grâce à ce dernier, vous profitez en fait d’une triple action naturelle puissante :

  1. Trois souches de ferments lactiques pour la flore intestinale
  2. Inuline et oligofructose à titre de nutriments pour ces souches de ferments lactiques
  3. Origanum, la marjolaine sauvage, soutien à la digestion

Profitez alors des bienfaits naturels de Bififlor car prévenir c’est bien mieux que guérir !