Quatre soldats belges de la Première Guerre mondiale gagnent leur demeure éternelle

Les dépouilles de quatre soldats belges de la Première guerre mondiale ont été transférées dimanche du Boyau de la mort à Dixmude au cimetière militaire de La Panne où elles reposeront pour l’éternité. Trois des quatre soldats ont pu être identifiés à l’aide d’une étude ADN. Les corps de ces quatre soldats avaient été mis au jour au cours de fouilles archéologiques à Dixmude en 2016. L’un avait été découvert du côté de la rive gauche de l’Yser et les trois autres du côté droit. Il est vite apparu, d’après les uniformes, qu’il s’agissait de soldats du 12e régiment de ligne qui avaient dû être abattus entre le 16 octobre et le 10 novembre 1914.

Une étude ADN a permis de retrouver les noms de Petrus Pintens et Gérard Joseph Dethier. Un troisième cadavre a été identifié après déduction comme étant celui de Félix Jacquet.

Les soldats ont été chargés un par un dans une authentique ambulance Ford T. Le Last Post et la Brabançonne ont été joués. Les soldats seront ensuite enterrés à La Panne, un cimetière où il reste encore de la place. Les autres cimetières sont protégés et des concessions doivent encore y être libérées.

« On fait comme cela se faisait il y a cent ans. Ces garçons ont été provisoirement enterrés, mais en raison des combats, ils n’ont jamais eu de place définitive. C’est que nous leur donnons aujourd’hui. Avec cette cérémonie authentique, nous faisons un bond de 100 ans dans le passé », a commenté le colonel Rudy Baert, du War Heritage Institute.

Source: Belga