La récolte d’huiles usagées récompensée à Bruxelles

Ph. Enprobel

Enprobel a été récompensée pour son investissement dans l’économie durable lors de la clôture de la septième édition de greenlab.brussels. Un prix qui promet à la start-up bruxelloise un bel avenir dans son projet de récupération d’huiles usagées transformées en biocarburant.

Désireux de se lancer dans l’aventure entrepreneuriale, 27 candidats ont suivi cette année les 340 heures d’accompagnement (100 heures de workshops sur l’entrepreneuriat durable, 120 heures de coaching et 120 heures d’expertise) proposées par greenlab.brussels, une des mesures du PREC (programme régional en économie circulaire de la Région bruxelloise). Coordonnée par greentech.brussels, celle-ci accompagne notamment des projets qui mettent l’accent sur l’upcycling et la valorisation des matières premières mais également l’agriculture et l’alimentation durable, les équipements durables ainsi que l’économie de partage.

Une mesure qui vient ainsi compléter deux autres dynamiques régionales que sont Greenbizz.brussels, proposant des espaces d’hébergement aux entreprises souhaitant développer des projets verts, et Be.circular Be.brussels. Trois outils qui devraient permettre l’accompagnement de 200 startups et entreprises dans le domaine de l’économie circulaire d’ici 2019.

Véritable soutien

Créé en 2012, le programme d’accélération greenlab.brussels permet d’aider les entrepreneurs de demain désireux de lancer un projet durable à Bruxelles. « Nous offrons aux entreprises du secteur un soutien à chaque étape de leur développement pour faire émerger de nouvelles pépites et exploiter leur potentiel en répondant à leurs besoins en termes d’accompagnement, d’hébergement mais aussi de financement. Et ça fonctionne! Un projet sur deux accompagné par greenlab.brussels donne naissance à une startup », détaille Didier Gosuin, Ministre bruxellois de l’Economie.

Huit mois seulement après la fin du programme 2017, 53% des projets accompagnés par greenlab.brussels ont déjà donné naissance à une start-up. L’une d’entre elles s’est d’ailleurs vue attribuer le prix 2018 par le programme d’accélération. Enprobel, l’heureux gagnant de cette année (dont l’acronyme signifie « Un environnement pour notre Belgique), a ainsi été récompensé pour son potentiel et la capacité de son équipe à entreprendre, parmi les 13 groupes finalistes en concurrence.

Le gras c'est la vie.. 😅

Posted by Enprobel SPRL / Collecteur d’huiles et graisses de fritures on Friday, April 13, 2018

Plus de 150 tonnes récoltées

« Réduire- réutiliser -réinsérer », voici les mots d’ordre du lauréat actif dans le domaine de l’économie circulaire depuis octobre 2017. Lancée par Imad Moukkat et Nahla El Mernissi, entrepreneurs bruxellois, la startup a pour objectif d’éviter que les huiles usagées ne terminent dans les canalisations et ne polluent l’environnement. Pour ce faire, Enprobel, propose aux professionnels de racheter et de venir collecter leurs huiles alimentaires, de friture ou de cuisson. Une fois transportées et stockées par leurs soins, celles-ci sont ensuite décantées et filtrées par une autre structure.

Un service qui a déjà permis de récolter plus de 150 tonnes depuis son lancement comme l’explique Imad Moukkat. « Nous collectons une trentaine de tonnes d’huiles par mois, rajoute l’entrepreneur ». Enprobel rappelle par ailleurs qu’un litre d’huile valorisée équivaut à trois kilos de CO2 évités et que son investissement a permis que plus de 60 tonnes de dioxyde carbone ne soient produites depuis sa création.

Un avenir prometteur

Un projet que les deux Bruxellois aimeraient par ailleurs pouvoir proposer aux particuliers. Une phase-test verra d’ailleurs le jour dès septembre prochain en collaboration avec Bruxelles Propreté.

Outre l’hébergement dans l’incubateur Greenbizz et un an d’accompagnement sur-mesure par hub.brussels, le prix greenlab leur a également ouvert d’autres portes. La start-up a en effet signé un contrat de quatre ans avec Les cuisines bruxelloises qui fournit plusieurs milliers de repas par jour aux écoles, crèches, hôpitaux ou encore maisons de repos.

D’autres entreprises ont également été mises en lumière cette année par greenlab.brussels. Le prix Triodos Sustainable Impact Award a ainsi été décerné au projet Senfinenco. Ce dernier a imaginé une douche écologique transportable, démontable et stockable permettant de recycler l’eau en temps réel, pratique lors de festivals ou événements sportifs par exemple. Le Prix du public a quant à lui été décerné au projet Rawette pour son idée de conservation des légumes grâce aux anciennes méthodes de fermentation et du séchage.