Daniel Bacquelaine estime que la gestion du fonds de pension vendu par l’Etat « manquait de pertinence »

83

Les décisions prises par les gestionnaires du fonds de pension mis en vente cette semaine par l’Etat auraient « manqué de pertinence », selon une lettre du ministre des Pensions Daniel Bacquelaine (MR) datée du début de l’an dernier et relayée vendredi par L’Echo et De Tijd. Le cabinet mettait en garde à l’époque contre « plusieurs éléments inquiétants dans la gestion du portefeuille ». Dans cette lettre, M. Bacquelaine souligne que les décisions à propos du fonds « sont souvent tardives, à tel point que certaines ne répondent plus à la réalité du moment ». Ce problème s’explique par le fait que le comité de gestion ne se réunit pas tous les mois. Le ministre ajoute que ces décisions « manquent de pertinence » ou « ne sont pas conformes aux décisions que l’on pourrait attendre d’une institution prudente et consciencieuse ».

Le fonds aurait pu se retrouver en danger à plus long terme, conclut la lettre. La Banque nationale de Belgique a lancé une enquête, selon L’Echo et De Tijd.

Source: Belga