La réforme des TEC reçoit le feu vert des actionnaires

164

Après son adoption par le parlement wallon en mars dernier, la réforme des TEC wallons a franchi mercredi une étape supplémentaire en vue de sa concrétisation en janvier prochain. Elle a reçu le feu vert des actionnaires de l’Opérateur de Transport de Wallonie OTW (ex SRWT), réunis en assemblée générale extraordinaire, à hauteur des 99,77% des votes émis – 75,77% de l’actionnariat total était représenté -, a annoncé le ministre wallon des Transports et de la Mobilité Carlo Di Antonio (cdH). 416.954 parts sociales étaient représentées, à savoir 75,77% de l’actionnariat total. Le vote intervenu emporte une large adhésion au projet du ministre, à savoir 99,77% de votes pour et 0,23% de votes contre.

Le Groupe TEC sera transformé au 1er janvier prochain en une société unique couvrant l’ensemble de la Wallonie, avec une réduction du nombre d’administrateurs de 85 à 15 et une baisse de moitié du nombre de postes de direction.

Le nom du Groupe TEC deviendra « Opérateur de Transport de Wallonie » (OTW). L’organe reprendra les droits des cinq sociétés actuellement présentes (TEC Liège Verviers, TEC Brabant wallon, TEC Namur-Luxembourg, TEC Charleroi et TEC Hainaut) ainsi que l’ancienne SRWT. Les TEC resteront toutefois la marque commerciale du groupe.

Autre nouveauté, la création de « bassins de mobilité » vise à conserver les particularités locales des transports en commun. Ces bassins sont calqués sur les territoires couverts par les ex-sociétés du groupe, mais sont appelés à évoluer.

Le ministre Di Antonio (cdH) a rappelé que les lignes de transport et les services actuellement proposés aux clients des TEC ne subissent aucun changement dans l’opération, la réforme ayant d’ailleurs pour objectif « d’améliorer cette offre de services ». Cette évolution de la structure du Groupe TEC se fera également à volume d’emploi constant, a souligné M. Di Antonio.

Source: Belga