Les fumeurs se rebiffent et défendent leurs droits

287
Photo milan2099/Shutterstock.com

Forest EU (Freedom Organisation for the Right to Enjoy Smoking Tobacco), une association qui défend les droits des fumeurs, organise jeudi à Bruxelles un événement festif durant lequel les adeptes de l’herbe à Nicot pourront s’adonner à leur vice sur une terrasse où ils seront les bienvenus, rapportent Het Nieuwsblad et De Standaard.

L’association publie également à cette occasion un rapport sur le lobby antitabac et le soutien financier dont il bénéficie de la part de l’Europe.

L’événement doit servir à defendre la liberté de choix des fumeurs. « Nous ne sommes pas des pro-tabac et nous sommes conscients que fumer est mauvais pour la santé mais des adultes doivent toujours pouvoir choisir », explique Guillaume Périgois, le directeur de Forest EU.

Les mesures prisent par l’Europe vont trop loin, poursuit l’association qui estime que la réglementation n’a parfois plus rien à voir avec la santé.

« Il sera ainsi interdit en 2020 de fumer des cigarettes aromatisées et une interdiction pèse également sur les petits paquets de moins de 20 cigarettes. C’est ridicule car certains fumeurs s’en servent pour contrôler leur consommation journalière », ajoute Guillaume Périgois.

Forest EU a publié son rapport intitulé « Smoke and Mirrors » qui met en exergue, selon elle, le financement du lobby antitabac par la Commission européenne.

« Le rapport a ainsi identifié 24 organisations antitabac qui sont actives à Bruxelles. Treize d’entre elles sont subsidiées à hauteur de six millions par l’Europe », selon Guillaume Périgois.