Un selfie pris devant une femme heurtée par un train choque l’Italie

Ph. Facebook

De nombreux italiens et internautes du monde entier sont scandalisés par une photo montrant un homme se prendre en selfie avec en arrière-plan une femme grièvement blessée.

Les faits remontent au 26 mai dernier mais ils ont été dévoilés par un journal local ce week-end. Ce jour-là, une femme a été heurtée par un train sur un quai de la gare de Plaisance, près de Milan dans le nord de Milan. Grièvement blessée, elle a été prise en charge par les secours sur les rails. À quelques mètres du drame, sur le quai, un jeune homme a décide de se prendre en photo en faisant le « V » avec ses doigts.

Un selfie immortalisé par un journaliste

Témoin de la scène, le journaliste italien Giorgio Lambri a dégainé son appareil photo pour photographier cet homme en train de prendre ce selfie de la honte. Quelques jours après les faits, le journaliste a finalement publié ce cliché dans le journal local La Libertà avec le titre « La barbarie à laquelle on ne s’attend pas : le selfie devant une tragédie ».

Giorgio Lambri raconte que la victime a la vie sauve mais qu’elle a été amputée d’une jambe. Au moment des faits, l’auteur du selfie a quant à lui été interpellé par la police et a été obligé de supprimer les photos macabres de son smartphone. Néanmoins, son geste n’est pas punissable par la loi.

OGGI SU LIBERTÀ vi racconto di una foto che ho scattato qualche giorno fa in stazione e la cui didascalia potrebbe essereHOUSTON, ABBIAMO UN PROBLEMA!cioè abbiamo perso completamente il senso etico…

Posted by Giorgio A. Lambri on Saturday, 2 June 2018

Indignation sur les réseaux sociaux

Dans une publication Facebook, le journaliste estime que « nous avons complètement perdu le sens de l’éthique ». Rapidement, la photo a été reprise par les médias italiens et elle a fait le tour du monde via les réseaux sociaux. Des milliers d’internautes se sont montrés indignés par l’attitude du jeune homme. « Je n’ai pas de mots », « Il n’y a plus d’espoir », « L’imbécilité n’a pas de limite », « Quelle société avons-nous créé ? », « L’indécence à son summum » ont réagi des utilisateurs du monde entier sur Twitter.

Plusieurs personnes ont également épinglé l’attitude du journaliste qui a pris cette photo mais rapidement des internautes ont pris sa défense : « L’un des deux chercher à dénoncer quelque chose tandis que l’autre n’est qu’une sombre merde », « Avec cette photo, les historiens du futur pourront commenter cette période de l’accès global de la capture d’image que nous connaissons depuis peu de temps en fait ».