Muriel Robin en Jacqueline Sauvage : le tournage a débuté à Namur

920
Ph - Instagram

Muriel Robin interprète Jacqueline Sauvage dans un long-métrage réalisé par Yves Rénier. Le film, dont le tournage a commencé à Namur, raconte l’histoire de Jacqueline Sauvage, cette française condamnée à 10 ans de prison pour avoir abattu son mari qui la battait.

Jacqueline Sauvage est devenue un symbole féministe après avoir tiré, en septembre 2012, trois balles dans le dos de son mari, qui la battait depuis 47 ans. Condamnée à deux reprises avant d’être graciée par François Hollande en 2016, le film retrace son histoire. Inspiré de son livre publié en 2017, la femme est incarnée par l’actrice et humoriste Muriel Robin. Les premières images du tournage ont été publiées sur les réseaux sociaux par le réalisateur, Yves Rénier. On y voit une Muriel Robin crédible, le visage grave, les traits fermés, dans le box des accusés du Palais de justice de Namur.

Aujourd’hui, Jacqueline Sauvage a 70 ans et vit chez ses filles, après avoir passé quatre ans en détention. Elle raconte son histoire dans un ouvrage intitulé «Je voulais juste que ça s’arrête». Son livre est dédié à son fils, Pascal, qui s’est suicidé quelques heures avant que sa mère tue son père. Elle apprendra la mort de son fils en garde à vue.

De nombreux soutiens 

400.000 personnes avaient signé la pétition réclamant la libération de Jacqueline Sauvage. De nombreuses personnalités ont l’ont soutenue publiquement, à l’instar de la maire de Paris Anne Hidalgo ou encore de l’actrice Sophie Marceau. Ce sont les trois filles de Jacqueline Sauvage qui ont demandé, à plusieurs reprises la grâce présidentielle pour leur mère. Deux des filles ont par ailleurs affirmé avoir été violées par leur père, «violent, tyrannique, pervers et incestueux».

Muriel alias Sauvage

A post shared by Yves Rénier (@yvesrenier) on

Ce rôle est particulier pour Muriel Robin, qui avait aussi soutenu Jacqueline Sauvage. En décembre 2016, elle avait réagi à la grâce donnée par le Président Hollande : «Mieux vaut tard que jamais. C’est un geste fort, je remercie le président de la République d’avoir été un super Père Noël. Il faut prendre ce sujet à bras le corps, à bras le cœur. Il y a quand même une femme tous les trois jours qui décède sous les coups de son conjoint», avait déclaré l’actrice française.

Le film, intitulé «Jacqueline Sauvage : c’était lui ou moi» sera diffusé sur TF1.