Une mobilité intelligente pour une meilleure vie en ville

59
zZoomer
zZoomer - Toon Donné

La population s’urbanise de plus en plus, dans le monde entier. Pour améliorer la qualité de vie en ville, il faudra s’adapter. Toon Donné, CEO de zZoomer, a pris les devants et travaille à résoudre les problèmes de mobilité.

Toon, comment, selon vous, doit s’organiser la mobilité dans une ville, si elle veut respecter la santé et la qualité de vie ?

« Chez zZoomer, nous faisons une distinction. Pour la mobilité des particuliers, l’accessibilité – par exemple les possibilités de parking – est importante. Une mobilité durable et légère apporte indubitablement une plus-value. Pour la mobilité dans un contexte professionnel, la solution du ‘hub’ est intéressante : un point de rassemblement à la périphérie de la ville, d’où on se rend en centre-ville au moyen de véhicules plus légers et durables. Avec un minimum de nuisances sur le plan écologique et moins d’embouteillages. »

En quoi votre entreprise contribue-t-elle à rendre la ville plus vivable ou plus intelligente ?

« Pour atteindre cet objectif de mobilité légère et durable, zZoomer utilise surtout des scooters électriques: cette solution facile offre un plus grand rayon d’action que le vélo, ainsi qu’un poids et un volume plus importants Elle convient par ailleurs aux personnes qui n’aiment pas le vélo. Et nous proposons une mobilité sans soucis: tout est compris dans la location, même les aspects tels que l’usure du matériel. L’utilisateur n’a à se soucier de rien. »

Combien de véhicules avez-vous déjà en circulation ?

« Pour l’instant, déjà plus de 30. Et nous avons déjà commandé les véhicules suivants au constructeur afin d’être en mesure de satisfaire à la demande. Nous ne choisissons que de l’excellente qualité, du matériel vraiment durable. Un scooter qui rend l’âme après deux ans, c’est du gaspillage, il n’y a rien de durable là-dedans. »

« Les utilisateurs sont, d’une part, des particuliers qui troquent délibérément leur voiture contre un scooter et, d’autre part, les traditionnels livreurs de pizzas et autres colis, qui optent vraiment pour l’électrique. Nos scooters n’émettent pas de pollution ni d’odeurs désagréables et ne font pas de bruit. »

Lancer zZoomer doit avoir demandé énormément de capital?

« En effet. Nous proposons des scooters électriques mais aussi des vélos, voitures et camionnettes, également électriques, et nous avons donc eu besoin d’un solide capital de départ. Pas évident pour une start-up. Lorsque j’ai frappé à la porte de ma banque, BNP Paribas Fortis, la seule chose que j’ai pu leur présenter, c’était un business plan. Mais la banque a tout de suite cru en mon projet. Elle m’a soutenu et épaulé à fond, y compris sur le long terme. Une expérience particulièrement agréable pour un entrepreneur. Ces gens-là trouvent que des projets tels que le nôtre sont vraiment importants et correspondent au rôle qu’ils entendent jouer dans l’économie et la société. »