Des Finlandais veulent sculpter le visage de Trump dans un iceberg

443
Ph-Project Trumpmore

Un collectif finlandais de défense de l’environnement, Melting Ice, prévoit de graver dans un iceberg de 35 mètres le visage du président américain. Ce projet, nommé Trumpmore, vise à sensibiliser Donald Trump à la question du réchauffement climatique.

C’est une campagne de crowfunding un peu spéciale qu’a lancé Melting Ice. Le groupe écologiste souhaite récolter 500.000 dollars pour venir à bout du Project Trumpmore.

Le nom du projet a été donné en référence au fameux Mont Rushmore où sont gravés les visages de grands présidents américains. Quatre ans après que Donald Trump a qualifié le réchauffement climatique de « supercherie », les Finlandais désirent l’interpeller à ce sujet, et comptent bien lui prouver publiquement la triste réalité climatique.

Un direct vidéo

L’idée est de graver son visage dans la glace afin de le voir fondre au fur et à mesure que le climat se dégrade. Le groupe de militants souhaite mettre en place un dispositif permettant de suivre en direct par vidéo la fonte de l’iceberg. Melting Ice désire démontrer à quel point la fonte des glaces est rapide. « Le réchauffement climatique est l’un des problèmes les plus importants aujourd’hui, et il y a encore des gens qui doutent de son existence », affirme Nicolas Prieto, le président du groupe, avant d’ajouter que « souvent, les gens croient en les choses seulement lorsqu’ils ont pu les voir de leurs propres yeux ».

Contrairement aux visages des illustres George Washington, Thomas Jefferson, Theodore Roosevelt et Abraham Lincoln, gravés à jamais dans la pierre du Mont Rushmore, celui de l’actuel président est voué à disparaître. Le symbole est donc fort.

Bête noire

Il faut rappeler que depuis son arrivée à la Maison Blanche, Donald Trump s’est attaqué à de nombreuses reprises à l’environnement, démantelant petit à petit les réformes environnementales de son prédécesseur démocrate Barack Obama.

Il a, entre autres, relancé des projets d’oléoducs controversés, s’est retiré de l’accord de Paris sur le climat et a drastiquement réduit le budget consacré à l’Agence de protection de l’environnement. De quoi devenir la bête noire des défenseurs de la cause environnementale, qui, comme Melting Ice, tentent par tout moyen de l’interpeller sur le sujet.