500 entreprises exclues

BNP Paribas Fortis

En tant que première banque du pays, BNP Paribas Fortis a mis en place des politiques sectorielles  afin d’influencer certaines industries sensibles ou d’éviter certains investissements aux conséquences négatives.

Le secteur de l’énergie est l’une de ces industries sensibles. Le Groupe BNP Paribas s’est par exemple engagé en 2015 à ne plus financer d’entreprises d’exploitation de pétrole et de gaz non conventionnels aux impacts environnementaux et sociaux négatifs, sur l’ensemble de la planète. Cela inclut des entreprises exclusivement actives dans l’exploitation du pétrole et du gaz de schiste, les sables bitumineux et le pétrole et le gaz de l’Arctique.

De la même manière, la banque a décidé en 2017 de ne plus financer de nouveaux projets de centrales à charbon dans le monde, et de n’accompagner que les entreprises productrices d’électricité qui participent à la transition énergétique de leur pays.

Les secteurs concernés

BNP Paribas Fortis a ainsi exclu plus de 500 entreprises dans le monde et en a placé 114 autres sous surveillance. Les secteurs pour lesquels la première banque du pays applique une politique sectorielle sont les suivants: la défense, l’énergie nucléaire, l’huile de palme, la pâte à papier, les centrales à charbon, l’industrie minière, les sables bitumineux, l’agriculture, le pétrole et le gaz. La banque exclut en outre certains biens et activités.

Le détail de chacune des politiques sectorielles est consultable sur  www.bnpparibasfortis.com