La nouvelle-Zélande fait un grand pas contre le réchauffement climatique

434
AFP / W. West

La Nouvelle-Zélande va renoncer à toute nouvelle exploration pétrolière ou gazière offshore afin de lutter contre le réchauffement climatique, a annoncé le gouvernement. L’opposition l’accuse de «vandalisme économique».

«Nous prenons une mesure importante pour nous attaquer au changement climatique et créer un avenir propre, vert et durable pour la Nouvelle-Zélande», a annoncé la Première ministre Jacinda Ardern (centre gauche), en annonçant que son pays n’accorderait plus de permis de recherche pour des énergies non-renouvelables. Elle a toutefois clairement précisé que cette décision ne portait pas sur les permis d’exploration et de forage déjà accordés, ce qui fait qu’aucun emploi actuel ne serait affecté.

«Nous visons un juste équilibre pour la Nouvelle-Zélande. Nous protégeons un secteur existant et nous protégeons du réchauffement climatique les générations futures», a-t-elle dit.

Les questions environnementales avaient été l’an passé au coeur de la campagne de Mme Ardern, qui a formé une coalition avec les Verts. Elle  estime que la Nouvelle-Zélande se doit d’être à la pointe du combat contre le réchauffement climatique.