Un après-midi chez « Les petits vieux »

1293

« Les petits vieux » est un refuge particulier : on y retrouve des chiens et des chats âgés de plus de 10 ans non disponibles à l’adoption.

55 chiens, 75 chats, un cochon, un âne, quatre poneys, sept biquettes et cinq brebis, c’est ce que l’on peut trouver dans ce refuge chiévrois. Il y a deux mois de cela, un pensionnaire tout à fait particulier s’est invité au refuge : «un homme nous a appelé car il devait déménager dans une cité et ne savait pas quoi faire de son cochon. On s’est donc dit qu’on allait l’accueillir, même si ce n’est pas notre fonction première», explique Isabelle Mahieu, assistante de Direction de l’ASBL « les petits vieux ».

Un projet de presque 18 ans

Serge et Valérie Luycx ont créé ce lieu le 4 octobre 2000. Ce refuge est né à Courcelles dans une maison de rangée qui s’est très vite remplie. La transformation de cette ferme en un home quatre étoiles pour animaux ne s’est pas faite en un jour. Valérie et Serge ont d’abord installé les chats et les chiens à l’abri dans la grange. Eux ont ensuite emménager dans une caravane résidentielle avec leur bébé âgé alors de huit mois. «Ils ont consenti énormément de sacrifices», explique l’assistante de Direction. «Il faut savoir qu’ils ont bien ramé avant d’en arriver là.»

Tous les cas de figure

C’est souvent suite au décès ou à l’entrée en maison de retraite de leurs maitres que ces animaux arrivent au refuge. On y rencontre aussi énormément de chiens et chats retrouvés dans la rue, saisis suite à des cas de maltraitance ou d’élevages abusifs, ou encore amenés à la suite de divorces. « Mais nous, notre particularité, c’est qu’ils ne partent pas d’ici. C’est une maison de repos où ils vivent leur vie jusqu’au bout« , explique Isabelle. « C’est pour cela qu’on leur offre du confort. On essaye de créer un cadre familial. »

Un travail conséquent

Les propriétaires sont sur les lieux 24h sur 24. Même la nuit, les animaux ne sont jamais laissés seuls. Isabelle Mahieu explique : «La nuit, toutes les caméras sont sur un grand écran. Cela permet d’être prêt à tout moment s’il se passe quelque chose d’anormal

 

 

Un refuge tenu par des bénévoles

Ce «home pour vieux animaux» ne reçoit aucun subside de l’état. L’argent reçu vient uniquement des dons des membres, des parrainages ou parfois d’un héritage. Une cinquantaine de bénévoles environ se relaye au refuge. Chaque animal peut être parrainé, ce qui permet d’aider le refuge financièrement en faisant des dons. Cela permet également aux personnes d’avoir un lien particulier avec l’animal qu’ils choisissent de parrainer. « On a parfois des personnes dont un membre de la famille est allergique aux animaux« , explique Isabelle Mahieu. « Ces personnes viennent donc ici pour passer du temps avec eux. »

« Les petits vieux » est ouvert aux visiteurs tous les vendredis et samedis entre 13h et 18H, sauf les jours fériés. Les prochaines portes ouvertes se dérouleront les 23 et 24 juin prochains, de 10h à 17h.