Aider les entreprises à se déployer de manière durable

Le premier emprunt vert pour entreprise a été souscrit fin 2017 auprès de BNP Paribas Fortis par Aquafin, la société d’assainissement des eaux d’égout en Flandre. Ce type de prêt permet à la première banque du pays de renforcer son impact sur l’environnement.

A ce jour, Aquafin a réalisé des projets pour 3,7 milliards d’euros afin de satisfaire aux réglementations européennes et flamandes en matière d’environnement. « En Flandre, le pourcentage d’habitants dont les eaux usées sont épurées est entre-temps passé de 30 à 83% », souligne Johan Maes, directeur financier chez Aquafin. « En ce moment, nous avons 1,4 milliard d’euros de nouveaux projets dans notre portefeuille de travaux. Il est donc important pour nous qu’une banque dispose de toute l’expertise nécessaire dans ce domaine et apprécie nos efforts. »

Lire aussi: Un prêt vert pour une eau plus durable

« En tant que première banque du pays, appartenant à un groupe d’envergure mondiale, notre responsabilité est énorme », estime Didier Beauvois, responsable de Corporate Banking chez BNP Paribas Fortis. « Notre banque joue un rôle majeur dans l’économie belge. Sur les 100 milliards de crédits octroyés l’an dernier, environ 10 milliards répondent aujourd’hui aux critères de durabilité définis par l’ONU. C’est beaucoup, mais nous voulons faire plus encore. »

« Avec un emprunt durable tel que celui souscrit par Aquafin, nous voulons aider nos clients à déployer leurs activités de manière durable. Nous sommes convaincus que les entreprises et organisations qui n’intègrent pas le développement durable dans leur modèle de fonctionnement s’excluront du marché. C’est précisément pour cette raison que nous voulons aider des sociétés telles qu’Aquafin à concrétiser leurs objectifs verts. »

Lire aussi: La responsabilité d’une grande banque