Découverte de 30 nouvelles espèces de poissons dans les fonds marins

597

Des chercheurs ont découvert au sud des Caraïbes une nouvelle zone océanique, le Rariphotique. Lors de leurs expéditions, ils ont recensé 30 nouvelles espèces de poissons qui n’avaient jamais été étudiées auparavant.

L’état de la diversité mondiale est préoccupant. La Terre est confrontée à une « extinction massive ». Depuis un siècle, en moyenne deux espèces de vertébrés ont disparu chaque année. Environ 41 % des amphibiens et plus d’un quart des mammifères sont menacés d’extinction.

Des milliers d’espèces encore inconnues

Dans ce contexte préoccupant pour la flore et la faune de la planète, il y a parfois des bonnes nouvelles. Elles sont notamment à aller chercher du côté des océans qui recouvrent deux tiers de la surface de notre planète bleu. Les scientifiques le savent depuis longtemps : il leur reste encore beaucoup de choses à découvrir dans les profondeurs océaniques. En effet, les chercheurs estiment que les Hommes n’auraient exploré que 5 % de l’environnement marin et qu’environ 75 % des espèces marines restent encore à découvrir.

Une nouvelle zone de vie située entre 130 à 309 m de profondeur

Une nouvelle étude publiée ce mardi 20 mars présente des résultats intéressants. Il s’agit du fruit des recherches menées depuis 2011 par des scientifiques du Muséum national d’histoire naturelle Smithsonian (NMNH) et du Smithsonian Tropical Research Institute (STRI) au large des côtes de Curaçao, au sud des Caraïbes.

Les membres de l’équipe ont découvert une nouvelle zone de vie océanique qu’ils ont baptisé le Rariphotique. Ils ont exploré cette portion d’océan qui s’étend de 130 à 309 mètres de profondeur avec un robot sous-marin, le Curasub, pouvant accueillir jusqu’à cinq personnes.

Ph. D. R. Robertson

30 nouvelles espèces découvertes

Les scientifiques n’ont examiné qu’une petite partie de cette nouvelle zone océanique. Lors de leurs 80 expéditions à bord du Curasub, ils ont découvert 30 nouvelles espèces de poissons, dont six d’un nouveau genre. « Cela signifie qu’environ un poisson sur cinq que nous avons trouvé dans le Rariphotique des Caraïbes est une nouvelle espèce », a déclaré Ross Robertson, biologiste marin et co-auteur de l’étude. Le scientifique a même déclaré qu’il avait un petit coup de cœur pour le Haptoclinus dropi.

Ph. D. R. Robertson

Carole Baldwin, auteure principale de l’étude,espère que la découverte de cette nouvelle zone océanique motivera d’autres chercheurs à l’explorer et à découvrir de nouvelles espèces. En effet, les 30 nouvelles espèces ont été découvertes sur une zone de seulement … 200 m². « On estime que 95 % de l’espace habitable de notre planète se trouve dans l’océan », a expliqué la scientifique à The Independant.

Ph. Photograph of A. asperilinguis by Patrick Colin, other photographs by C. C. Baldwin and D. R. Robertson