Un constructeur français dévoile un nouveau concept de paquebot à voiles

AFP PHOTO / STX

STX France a présenté un nouveau concept de paquebot à voiles, plus silencieux et moins polluant, à destination du marché de niche mais en plein essor des petits navires de croisière d’expédition.

Le constructeur naval, qui fabrique dans son chantier de Saint-Nazaire (Loire-Atlantique) les plus gros paquebots du monde, a dévoilé ce nouveau paquebot hybride, baptisé « Silenseas », lors du salon Seatrade de Fort Lauderdale (Etats-Unis), neuf ans après un projet de pentamaran à voiles, « Eoseas », de 305 mètres de long et capable d’embarquer 3.400 passagers.

De dimensions plus faibles mais bien « plus complet et crédible sur la technologie de voiles », « Silenseas » pourra transporter 60, 150 ou 300 passagers, selon ses versions à 85 mètres de long, 120 m ou celle plus longue à 190 m, a expliqué STX France.

L’entreprise a développé un nouveau système de propulsion, breveté sous le nom de « Solid Sail », aux technologies plus performantes et qui permet au paquebot hybride de naviguer exclusivement sous voiles avec des vents soutenus.

« Un vrai voilier »

« A la différence des paquebots à voiles déjà sur le marché, notre parti pris a été d’en faire un vrai voilier. On a maximisé l’apport de la voile », permettant d’avoir « zéro émission à un moment donné », ont souligné Stéphane Cordier, responsable projets et innovation, et Vianney Vautier, architecte naval chez STX France.

« Aujourd’hui, sur des croisières typiques aux Caraïbes, on réduirait de 60% la part d’énergie liée à la propulsion par rapport à un autre navire de 300 passagers », ont-ils assuré.

STX France a par ailleurs imaginé un système de mâts pliables, de manière à ne pas limiter certains destinations pour ce voilier de croisière, qui pourra ainsi passer sous le pont Verrazano à New York.

Un marché « très porteur »

Le marché des navires d’expédition est « très très porteur », avec « une trentaine commandés ces dernières années » à divers chantiers navals européens, a rappelé Vianney Vautier.

Encore absent sur ce marché de niche, STX France affirme que « certains armateurs se sont montrés très intéressés » par son nouveau concept.

Si de premières commandes se concrétisaient, les premiers paquebots à voiles construits par STX ne devraient pas être livrés avant « 2021-2022 », selon Stéphane Cordier.