À l’école en pyjama

Bednet

BNP Paribas Fortis Foundation soutient Bednet et Take Off. Deux associations, l’une en Flandre et l’autre en Wallonie, dont l’activité consiste à permettre à des enfants malades de longue durée de suivre les cours en direct via Internet et de garder ainsi contact avec leurs professeurs et camarades de classe. En soutenant des programmes de tutorat mis sur pied par plusieurs universités, la Fondation essaie aussi de redonner aux jeunes l’envie d’étudier.

« Notre objectif premier, c’est de limiter le retard scolaire des enfants », affirme Els Janssens, directrice de Bednet. « Mais ils apprécient aussi beaucoup, évidemment, de pouvoir rester en contact avec leurs copains. Pour les jeunes, il est très important d’avoir le temps et l’occasion de jouer ensemble. Il y a des enfants qui restent en classe après les cours pour discuter ou faire des jeux en ligne avec les enfants qui n’ont pas la chance d’être là. »

Lire aussi: Quand des enfants découvrent qu’entreprendre, « c’est cool »

La journée nationale du pyjama

Bednet et Take Off mettent tout en œuvre pour jouir d’un maximum de visibilité. « Le 9 mars, nous avons de nouveau organisé une ‘journée nationale du pyjama’», explique Jo Vandaele (Take Off). « Les écoles participantes demandent à leurs élèves de venir en pyjama afin d’afficher leur solidarité vis-à-vis des enfants qui n’ont pas la chance d’aller à l’école. C’est une façon, pour nous, d’informer les écoles, de les sensibiliser afin que les enfants qui en ont besoin puissent faire appel à notre service. »

Lire aussi: Tout le monde a le droit de réussir

Tutorat

BNP Paribas Fortis Foundation soutient aussi plusieurs initiatives de tutorat dont l’objectif est de redonner aux jeunes en difficulté le goût d’étudier et d’apprendre. Grâce au programme de tutorat des six partenaires universitaires de BNP Paribas Fortis Foundation, des étudiants viennent en aide à des enfants et des jeunes issus de milieux défavorisés confrontés à des difficultés d’apprentissage. En 2017, par exemple, près de 3.277 élèves de l’enseignement primaire et secondaire ont bénéficié de l’aide de plus de 748 étudiants.