Décès du Britannique John Sulston, prix Nobel de médecine en 2002

127
Décès du Britannique John Sulston, prix Nobel de médecine en 2002

Le Britannique John Sulston, qui avait reçu le prix Nobel de médecine en 2002, est décédé à l’âge de 75 ans, a annoncé vendredi le Wellcome Sanger Institute, institut de recherche de génomique qu’il avait lui-même fondé dans les années 90. Le professeur, diplômé de l’université de Cambridge, était l’une des figures de proue du déchiffrage du génome humain et un grand défenseur de l’accès public au savoir génétique acquis par la recherche. John Sulston s’est vu remettre en 2002 le prix Nobel de médecine, ensemble avec ses collègues britannique Sydney Brenner et Américain Robert Horvitz, pour leurs « découvertes majeures sur la régulation génétique du développement des organes et de la mort programmée des cellules ». Leurs découvertes ont représenté une contribution vitale dans les études visant à comprendre le cancer.
Mais Sulston était peut-être mieux connu pour le rôle-clé de la Grande-Bretagne dans un projet international visant à cartographier le génome humain et ses pressions pour que ces données appartiennent au domaine public.
Sulston a fondé le centre Sanger, près de Cambridge, en 1992 et il l’a dirigé jusqu’en 2000. Le centre est aujourd’hui l’un des plus importants au monde consacré aux recherches sur le génome humain. « Tout au long de sa carrière, Sir John a repoussé les frontières de la science, et est resté profondément accroché à l’idée que la science est un bien public », souligne l’institut Wellcome Sanger vendredi.
Ces dernières années, John Sulston était à la tête de l’Institut des sciences, éthique et innovation (iSEI) de l’université de Manchester.

source: Belga