Jeux vidéo : Assassin’s Creed Discovery Tour, Monster Energy Supercross, Bayonetta 1 & 2

237

Cette semaine, les sorties jeux vidéo vous emmènent en Egypte ancienne avec le Discovery Tour d’Assassin’s Creed, sur les pistes américaines de motocross avec Monster Energy Supercross et à la découverte d’une sacrée sorcière avec l’arrivée de Bayonetta sur Switch.

Assassin’s Creed Origins:Discovery Tour (PS4, Xbox One, PC)

Est-ce que vous vous souvenez de vos premiers cours d’histoire? Pour ma part, au milieu des années 90, c’était à travers des livres et si nous étions sages, le professeur diffusait parfois un épisode de l’émission «C’est pas sorcier» enregistré sur une VHS. Aujourd’hui, les enfants peuvent apprendre et découvrir l’histoire à travers le dernier épisode de la saga Assassin’s Creed. En effet, les développeurs viennent d’y ajouter un mode découverte. Avec lui, le jeu Assassin’s Creed Origins, qui plongeait de superbe manière les joueurs dans l’Égypte ancienne, se transforme en véritable outil éducatif, une sorte de musée à ciel ouvert en 3D. Cela implique le retrait de toute forme de violence mais aussi de nudité. En effet, les poitrines et les sexes des représentations 3D des statues de l’époque sont couverts par… des coquillages.

L’immense terrain de jeu dans lequel Assassin’s Creed se déroulait est directement débloqué et permet au joueur d’y circuler librement. Ce monde ouvert comprend 75 visites guidées, dont la durée varie entre 2 et 15 minutes. Les équipées créatives d’Ubisoft ont collaboré avec des historiens et des égyptologues pour créer ces visites qui emmènent les joueurs dans les secrets des pyramides, dans la ville d’Alexandrie, à la découverte des activités des habitants ou encore à la rencontre de personnages historiques comme Cléopâtre. Chaque visite consiste à se rendre à quelques points d’intérêt en suivant un parcours lumineux. Arrivé à un point, le joueur a droit à des explications et a accès à du texte ainsi qu’à une photo illustrative généralement tirée d’un musée. Le concept est intéressant, mais nous avons quand même regretté ne pas avoir retrouvé la vie, l’agitation et les interactions entre habitants du jeu original. Alors que le monde ouvert d’Assassin’s Creed Origins grouillait de vie et de dialogues, ici on se retrouve plongé dans un monde magnifique mais qui devient rapidement ennuyant.

Pour les joueurs qui disposent du jeu original, Discovery Tour est gratuit, et il mérite d’y aller jeter un œil. Pour les enseignants ou les parents qui souhaitent faire découvrir l’Égypte ancienne de manière ludique et originale à leurs enfants, Discovery Tour by Assassin’s Creed: Ancient Egypt est disponible, uniquement en téléchargement, au prix de 20 €. Et si en tant que joueur trentenaire l’expérience m’a plutôt ennuyé, il est certain qu’enfant, j’aurais adoré découvrir l’Égypte ancienne de cette manière.

4/5

Monster Energy Supercross (PS4, Xbox One, PC)

Certains jeux de moto ou de motocross peuvent se montrer difficiles d’accès pour les joueurs peu habitué à la conduite virtuelle de deux roues. Avec Monster Energy Supercross, c’est tout le contraire. Avec sa prise en main immédiate et facile, le titre des Italiens de Milestone est un régal pour les débutants. Par contre, même une fois les différentes aides à la conduite désactivées, il risque de décevoir les fans de simulation.

Du côté du contenu,  Monster Energy Supercross propose d’enfourcher des motocross sur une vingtaine de circuits, indoor et outdoor, aux quatre coins des États-Unis à travers un mode carrière, un mode championnat, des courses simples ou contre le chronomètre. Il est également possible d’affronter d’autres joueurs en ligne. Le mode carrière est assez limité et consiste à un enchaînement de courses entre lesquelles le joueur peut choisir son sponsor et personnaliser son personnage ainsi que sa moto avec des centaines d’accessoires. On notera une excellente surprise avec l’éditeur de circuits. Très facile à utiliser, il permet de créer ses propres tracés et de les partager avec d’autres joueurs en ligne. Enfin, la réalisation graphique est réussie et la sensation de vitesse est au rendez-vous, même si le jeu rencontre quelques ralentissements, surtout lors des départs où les collisions entre les 20 concurrents sont fréquentes.

En jouant la carte de l’accessibilité, Monster Energy Supercross réussit son coup. C’est un jeu fun, sympa et joli graphiquement. Néanmoins, les puristes et les fans de simulation resteront assurément sur leur faim. S’il y a des bonnes idées, comme l’excellent éditeur de circuits, on regrettera néanmoins un manque flagrant de contenu et un mode carrière limité.

3/5

Bayonetta 1 & 2 (Switch)

En 2018, la Nintendo Switch n’échappera pas aux nombreux remakes et remasters. Il faut dire qu’en moins d’un an, elle a déjà dépassé les chiffres de vente de la Wii U (13,56 millions d’exemplaires vendus en quatre ans). Nintendo va donc rééditer sur Switch de nombreux jeux WiiU. Pour bien commencer l’année et en attendant Bayonetta 3, les deux premiers épisodes de Bayonetta s’invitent sur Switch. L’occasion pour les joueurs de découvrir ou redécouvrir cette saga atypique développée par le studio japonais de Platinum Games.

On y incarne Bayonetta, une sorcière à lunettes ultra sexy et armée jusqu’aux dents, capable de se battre avec les poings ou avec un tas d’armes. Vous l’aurez peut-être compris, il a beau sortir sur Switch, Bayonetta ne s’adresse pas aux enfants. Pour les autres, ces deux portages sont l’occasion idéale de (re)découvrir un jeu complètement WTF à l’univers très surprenant. Le portage du premier épisode, dont le code de téléchargement est offert à l’achat du deuxième épisode, reste assez anecdotique. Le jeu a pris un petit coup de vieux et sa jouabilité est loin d’être parfaite. Heureusement, la version Switch de Bayonetta2 est nettement plus emballante. Ce second volet jusqu’à présent exclusivement sorti sur Wii U, est parfaitement adapté à la Switch. Très réussi graphiquement, le titre montre que la Switch en a dans le ventre. Du côté du gameplay, c’est un beat’em all ultra-nerveux, tout en restant, grâce aux différents niveaux de difficulté, accessible aux débutants comme aux joueurs confirmés.

Mais Bayonetta, c’est surtout une sacrée sorcière, capable d’effectuer des attaques sadiques comme de se transformer en joli papillon pour voler, et un univers complètement déjanté qui mérite le coup d’oeil.

4/5