France: le meurtrier présumé de Maëlys refuse de répondre aux questions des juges

65
AFP / P. desmazes

Nordahl Lelandais, qui a dernièrement avoué avoir tué la petite Maëlys, l’été dernier dans l’est de la France, a refusé jeudi de répondre aux questions des juges d’instruction de Grenoble, rapporte France Bleu Isère sur son site web.

Nordahl Lelandais est resté muet jeudi matin devant les questions des juges d’instruction à Grenoble. L’ancien militaire était interrogé sur les circonstances de la mort de la petite fille après ses aveux la semaine dernière. La deuxième audition du suspect n’aura même pas duré trente minutes, selon France Bleu Isère. À la sortie, l’avocat de Nordahl Lelandais, Alain Jakubowicz, n’a fait aucun commentaire.

Nordahl Lelandais est hospitalisé à Bron, près de Lyon, dans un établissement spécialisé où il fait l’objet d’une prise en charge particulière. Il dit souffrir de crise d’angoisse et d’insomnie, ce qui fait craindre une tentative de suicide.

Acculé après l’apparition de nouveaux indices, M. Lelandais avait fini par avouer le 14 février, après six mois de silence, avoir tué « involontairement » la fillette de 8 ans, disparue fin août lors d’un mariage à Pont-de-Beauvoisin, un gros bourg de l’est de la France.
S’il a fourni aux enquêteurs des indications qui leur ont permis de retrouver les restes de l’enfant, l’ancien maître-chien a jusqu’ici refusé de s’exprimer sur les circonstances de sa mort.