GB : Des milliers de profs accusés d’avoir triché lors d’examens

247
BELGA PHOTO NICOLAS MAETERLINCK

Près de 2.300 professeurs britanniques sont accusés d’avoir triché lors d’examens en améliorant les résultats de leurs élèves.

Chaque année, des milliers de jeunes britanniques passent les tests de l’OCR (Oxford, Cambridge et RSA), l’une des commissions d’examens les plus prestigieuses de Grande-Bretagne. Mais ces épreuves, un phénomène est en pleine croissance : la triche des professeurs.

Des professeurs accusés d’ « assistance inappropriée »

En effet, selon un rapport obtenu par le Sunday Times et relayé par The Guardian, près de 2.300 professeurs ont triché lors des épreuves de l’OCR entre 2012 et 2016. Dans un peu plus de la moitié des cas, il s’agissait d’ « assistance inappropriée » à des élèves durant des épreuves écrites. Sur la même période, il y a eu 3.603 cas de tricherie de la part d’étudiants.

Plus de sanctions pour les étudiants tricheurs

Par contre, les sentences ne sont pas les mêmes pour les étudiants et leurs professeurs. En effet, environ 1.000 étudiants ont été disqualifié de l’épreuve et 14 ont été bannis de tous les examens. Par contre, seulement 581 professeurs ont reçu un avertissement pour avoir enfreint les règles, 113 ont été envoyés à une formation et 83 ont été suspendus de leur rôle d’examinateur.

Dans un communiqué, l’OCR a réagi en indiquant : « Comme toutes les commissions d’examens, nous prenons très au sérieux chaque allégation de faute professionnelle et travaillons en collaboration avec les écoles pour résoudre ces problèmes rapidement et de manière équitable. »

Le Guardian rappelle qu’en novembre 2017 une recherche de la Royal Society of Arts (RSA) avait montré que le nombre de professeurs attrapés pour tricherie était en augmentation avec 388 sanctions en 2016 contre 97 sanctions en 2013.