Lumières: Philippe Van Leeuw et Agnès Varda au palmarès, dominé par « 120 battements… »

135

Le Belge Philippe Van Leeuw, et la Française, Bruxelloise de naissance, Agnès Varda, font partie des cinéastes récompensés lundi soir lors de la 23e cérémonie des Lumières, organisée à l’Institut du monde arabe à Paris. Mais c’est le film « 120 Battements par minute » de Robin Campillo qui a été le principal vainqueur de ces Prix de la presse internationale basée à Paris, remis annuellement aux productions cinématographiques françaises et de pays francophones. « InSyriated » de Philippe Van Leeuw, titre traduit en version française par « Une famille syrienne », a été récompensé dans la catégorie « Pays francophones ». Le film avait été, durant le week-end, le grand gagnant des Magritte du Cinéma, avec 6 prix. Ce deuxième long-métrage réalisé par Philipe Van Leeuw après « Le jour où Dieu est parti en voyage », qui date de 2009, traite du quotidien d’une famille au coeur de la guerre civile en Syrie. L’oeuvre continue sa moisson internationale de récompenses après avoir notamment remporté un prix annexe à la Berlinale l’an dernier, et avoir été distingué par le public au dernier Film Fest Gent.
« 120 battements par minute », de Robin Campillo, une grande fresque française sur les années sida, s’est imposé dans les six catégories où il était nommé. Le film a raflé les prix principaux, dont ceux de meilleur film, meilleur réalisateur et meilleur acteur pour l’Argentin Nahuel Pérez Biscayart, nommé au César du meilleur espoir masculin.
Laetitia Dosch, de nationalité franco-suisse, a été choisie comme « révélation féminine » parmi les sorties de 2017, pour son rôle dans « Jeune Femme », Arnaud Valois recevant le prix correspondant côté masculin pour « 120 battements par minute ». Dans la catégorie documentaire, c’est « Visages Villages » d’Agnès Varda et de l’artiste français JR qui a été récompensé.
Touche belge supplémentaire au palmarès: Christophe Beaucarne, distingué pour son travail de directeur de la photographie sur le film « Barbara », de Mathieu Amalric. Né à Bruxelles et collaborateur régulier de Jaco Van Dormael, Christophe Beaucarne fait partie des nommés dans la catégorie « meilleure photo » des prochains César. L’actrice principale de « Barbara », Jeanne Balibar, est aussi repartie avec une « Flamme » des Lumières.
Les Prix Lumières sont décernés par « l’Académie des Lumières » de la presse internationale en France, qui regroupe plus d’une centaine de correspondants, principalement étrangers, issus de différents médias d’une vingtaine de pays.

Source: Belga