Un robot viré d’un supermarché écossais pour incompétence

AFP PHOTO / LOIC VENANCE

Les robots ne peuvent pas (encore) remplacer les humains dans tous les domaines. La preuve avec Fabio, viré de son boulot dans un supermarché après seulement quelques jours.

Pas facile la vie de robot. Développé par des chercheurs de l’Université écossaise Heriot-Watt, Fabio devait travailler pour un supermarché d’Edimbourg.

« Pas aussi compétent qu’espéré »

Au départ, il devait être posté à l’entrée du magasin pour accueillir et renseigner les clients. Mais ses réponses vagues et évasives n’ont convaincu ni la direction, ni les utilisateurs. Ainsi quand quelqu’un lui demandait où se trouvaient les steak, le robot répondait « dans le rayon frigo ». Ce n’était pas faux, mais le client n’avait aucune indication de l’endroit où se trouvait le rayon en question.

« Malheureusement, Fabio n’as pas été aussi compétent qu’espéré. Les clients avaient même l’air de l’éviter », a expliqué une responsable de la chaîne de magasin. Il a alors été décidé de reconvertir Fabio.

AFP PHOTO / YOSHIKAZU TSUNO

Une reconversion ratée

C’est ainsi qu’il a été programmé pour tenir un petit stand de dégustation et de donner des échantillons aux clients. Mais là encore, le robot n’a pas réussi à se montrer aussi efficace qu’un humain. La preuve en chiffres : alors qu’un employé humain distribuait en moyenne 12 échantillons en 15 minutes, Fabio le robot arrivait difficilement à convaincre deux clients de goûter les produits.

Non seulement, le robot semblait effrayer les clients mais en plus, il n’était pas aussi performant qu’espérait. Le résultat ne s’est pas fait attendre. Fabio s’est fait virer du magasin. Mais le robot n’a pas de craintes à avoir concernant son avenir professionnel. Fabio fait partie des robots Pepper fabriqués par SoftBank dont 10.000 sont déjà en activité dans le monde. Il ne devrait donc avoir trop de mal à retrouver un boulot.