Les eurodéputés plaident pour une meilleure protection des abeilles

DPA

L’Union européenne doit renforcer son soutien aux apiculteurs, interdire les pesticides nocifs et réprimer les importations de faux miel, estiment mardi les députés de la commission agriculture du Parlement européen.

Dans une résolution non législative adoptée à une large majorité, les parlementaires jugent que l’UE devrait augmenter de 50% le budget des programmes apicoles nationaux, mais aussi introduire un nouveau régime de soutien aux apiculteurs dans la politique agricole de l’Union pour l’après-2020.
Selon eux, la Commission européenne devrait chercher des moyens d’aider les apiculteurs à remédier à leurs pertes de production, tandis que les États membres pourraient mettre en place un système de compensation pour la perte des colonies d’abeilles.
Les eurodéputés plaident en outre pour une interdiction des pesticides nocifs ainsi que pour des actions contre les importations de miel ne respectant pas les normes européennes.
Au cours des dernières années, le nombre de colonies d’abeilles a diminué de plus de 50% dans certains Etats membres européens. Or, la pollinisation par ces insectes est « vitale pour la sécurité alimentaire et l’équilibre écologique de l’Europe », soulignent les députés.