Au Japon, les trains vont bientôt aboyer pour éloigner les cerfs des voies

474
Ph. Kasai Explorer / Wikimedia

Au Japon, des chercheurs ont mis au point un système pour éloigner les cerfs et les biches des voies : des trains qui aboient.

Au Japon, les trains heurtent chaque année des centaines d’animaux sauvages, généralement des cerfs et des biches qui traversent les voies. Selon le ministre japonais des transports, dont les chiffres sont relayés par la BBC, 613 cas ont été recensés en 2016 engendrant à chaque fois au moins 30 minutes de retard pour les voyageurs.

20 secondes d’aboiement pour éloigner les cervidés

Attirés par le fer, les cervidés se retrouvent au milieu des voies, en train de lécher les rails. Pour tenter de réduire ces accidents, le Railway Technical Research Institute a mis au point une méthode originale. Les chercheurs ont imaginé un système de haut-parleurs pour éloigner les cerfs et les biches des voies ferrées à l’approche d’un train.

Dans un premier temps, ce système anticollision diffuse pendant trois secondes le brame du cerf dans le but d’avertir les cervidés sur les voies. Ensuite, les haut-parleurs diffusent pendant 20 secondes des aboiements de chien pour les effrayer et les faire fuir. Les premiers tests ont montré une diminution de 45 % des cerfs observés le long des voies.

Selon le journal nippon The Asahi Shimbun, le Railway Technical Research espère que ce système sera installé sur certains trains japonais d’ici la fin de l’année fiscale 2018.