La première cigarette conduit à l’addiction pour près de 70 % des personnes

112

 Près de 7 personnes sur 10 (68,9%) qui fument une première cigarette deviennent, au moins temporairement, des fumeurs quotidiens, suggère une méta-analyse publiée par des chercheurs britanniques qui ont passé en revue les données d’environ 215.000 Anglo-saxons.

L’expérience d’une première cigarette peut-elle conduire à une consommation régulière de tabac ?  Des chercheurs du Queen Mary University of London se sont intéressés aux répercussions de ce geste qui peut paraitre anodin sur l’addiction à la cigarette.

Les habitudes de 216.314 fumeurs analysées

Ils se sont basés sur 8 études différentes extraites d’une littérature de 2.776 travaux qui ont permis de récolter des données concernant les habitudes de consommation de tabac de 216.314 Britanniques, Américains, Australiens et Néo-Zélandais.

A en croire l’analyse de l’ensemble des résultats publiée dans la revue Nicotine & Tobacco Research, 68,9% des personnes interrogées qui ont déclaré avoir déjà essayé une cigarette (60,3%) ont basculé vers une consommation quotidienne de tabac.

Ces chiffres jugés surprenant par les chercheurs sont à pondérer selon une marge d’erreur allant de 60,9% à 76,9% du fait de l’utilisation de différentes méthodologies des sondages soumis aux différentes populations.

L’importance de la prévention auprès des adolescents

Les auteurs des travaux soulignent l’importance de faire de la prévention auprès des adolescents pour les empêcher de commencer à fumer, malgré la baisse de la consommation de tabac chez les jeunes Britanniques avec 19% des 11-15 ans qui ont déjà fumé une cigarette.

Selon l’auteur principal de l’étude, le professeur Peter Hajek, les cigarettes électroniques ne sont pas aussi addictives que les cigarettes conventionnelles : « Il est frappant de voir que très peu de non-fumeurs qui essaient des cigarettes électroniques deviennent des vapoteurs quotidiens. Une grande partie des non-fumeurs qui essaient des cigarettes conventionnelles deviennent des fumeurs quotidiens. La présence de nicotine n’est clairement pas toute l’explication ».

Pour consulter l’étude : https://academic.oup.com/ntr/advance-article-abstract/doi/10.1093/ntr/ntx243/4591649?redirectedFrom=fulltext