«eLegal»: la justice face à la cybercriminalité

Ph. RTBF / V. Pierart

Après «Unité 42», une nouvelle série belge débarque déjà sur la RTBF ce samedi 13 janvier. «eLegal» nous plonge au cœur de la lutte contre la cybercriminalité à travers l’angle judiciaire et l’œil d’un trio d’experts.

Le pitch

Valentine (Olivia Harkay), jeune et brillante avocate, est à la tête du cabinet De Facto, spécialisé dans la cybercriminalité. Après avoir défendu sa demi-sœur Fran (Raphaëlle Bruneau) sur une affaire de hacking, elle la recrute officiellement comme experte en informatique. Les deux sœurs apprennent à se connaître et découvrent petit à petit leur passé compliqué. Théo (Adrien Letartre), un jeune prodige du droit des nouvelles technologies, complète ce trio d’experts.

Les promesses

Après «Unité 42» qui vient à peine de se terminer sur la RTBF, «eLegal» aborde aussi le thème de la cybercriminalité, ce qui pourrait, a priori, freiner les téléspectateurs. Mais la série diverge de la précédente qui nous plongeait au cœur d’une unité spéciale de la police. Ici, on est complètement dans le judiciaire. Chaque épisode de cette première saison (qui en compte dix) se penche sur une affaire en particulier et dresse le portrait d’une personne demandant l’aide des trois héros.

Ph. RTBF / V. Pierart

Tournée quasi intégralement à Bruxelles, « eLegal » n’est visuellement pas hyper attrayante, mises à part quelques incrustations (on voit que les moyens ne sont pas ceux de HBO). Mais les affaires traitées par ce trio d’experts sont assez intéressantes car très concrètes et dans l’air du temps, avec des thèmes comme le harcèlement scolaire ou l’e-santé par exemple.

La série, créée par Erwan Augoyard et Sophie Kovess-Brun, a également pour attrait ses personnages complexes joués par des acteurs talentueux. Le rapport d’amour-haine entre les deux personnages principaux, aux caractères très différents, est aussi plutôt réussi et sert de fil rouge à toute cette première saison.

Ph. RTBF / V. Pierart

«eLegal» est réalisée par le Belge Alain Brunard, qui était déjà derrière «A tort ou à raison». Il retrouve Raphaëlle Bruneau qu’il avait dirigée dans la série policière. Olivia Harkay et Adrien Letartre, acteurs de théâtre, sont quant à eux moins connus du grand public.

Série procédurale classique mais au scénario soigné, «eLegal» nous interroge sur les conséquences du numérique dans nos relations affectives. On est assez loin de la qualité de «La Trève» et d’«Ennemi Public», qui possédaient une atmosphère particulière et un visuel fort, mais cette nouvelle série belge se laisse toutefois regarder.

Pour visionner la bande-annonce, cliquez ici : https://www.rtbf.be/auvio/detail_elegal-episodes-1-2?id=2294940