La Haute Lesse en phase d’alerte de crue, un risque pour une partie de la Semois

27
Belga

La Haute Lesse est passée en phase d’alerte de crue, a-t-on appris mercredi matin auprès de la Direction générale opérationnelle de la Mobilité et des Voies hydrauliques (DG) du Service public de Wallonie.

Une partie de la Semois, actuellement en phase de pré-alerte de crue, pourrait également connaître le même sort dans le courant de la journée tandis que les autres cours d’eau wallons ne devraient pas se retrouver dans le même cas.

Seuil de pré-alerte franchi

La phase de pré-alerte avait déjà été atteinte en différents endroits des provinces de Luxembourg et de Namur. Désormais, toutes les provinces du sud du pays sont concernées. La Dendre et la Senne (provinces de Hainaut et du Brabant Wallon) et l’Amblève et l’Ourthe inférieure (Liège et Luxembourg) ont en effet également franchi ce seuil de pré-alerte.

« Le point critique est malgré tout la Haute Lesse », explique Paul Dewil, directeur du centre de crise wallon. « Il y a en effet plu beaucoup plus abondamment ces dernières heures qu’ailleurs. Fort heureusement, la Lesse inférieure est, elle, en phase de pré-alerte et l’un compense l’autre. »

Des précipitations tombent encore actuellement sur le Luxembourg. La Haute et la Moyenne Semois pourraient dès lors passer en phase d’alerte de crue en fin de journée, prévient la DG.

Stabilisation

Ailleurs, l’Ourthe, l’Amblève, la Senne et la Dendre, qui sont toutes passées en phase de pré-alerte ces dernières heures, ne devraient pas atteindre une situation plus critique et devraient se stabiliser.

Pour les heures à venir, Paul Dewil se veut relativement rassurant. « Nous avons quitté le régime de pluie continue. Il y a à nouveau des périodes sans pluie, ce qui est plus favorable. L’après-midi s’annonce en outre plus sèche. »

La nuit dernière, l’ensemble du territoire avait été arrosé de la même façon, avec parfois des vagues plus intenses allant jusqu’à 15 mm de précipitations. Une seconde vague a ensuite touché la Wallonie. Il a en outre énormément plu en France ces derniers jours et heures, ce qui pourrait avoir un effet sur les niveaux d’eau de la Haute Meuse, prévient encore le directeur du centre de crise wallon.

SOURCEBelga
SHARE