Des « centaines de millions de dollars » « pour rien », en faveur des Palestiniens selon Trump

69
AFP

Après avoir pris pour cible le Pakistan, laissant entendre via un tweet qu’il pourrait supprimer l’aide financière de Washington à ce pays, le président américain a été l’auteur mardi de menaces similaires concernant les Palestiniens, accusés de ne montrer ni « gratitude » ni « respect ».

« Ce n’est pas seulement au Pakistan que nous payons des milliards de dollars pour rien, mais aussi à bien d’autres pays », débute Donald Trump dans une série de deux tweets successifs virulents. « Par exemple, nous payons des centaines de millions de dollars aux Palestiniens chaque année, en échange d’aucune gratitude ni respect », assène le président via son moyen de communication de prédilection. « Ils ne veulent même pas négocier un traité de paix avec Israël », résume le bouillant pensionnaire de la Maison Blanche.

« Nous avons retiré de la table la question de Jérusalem, la partie la plus difficile des négociations », affirme le président, faisant référence à la récente reconnaissance par Washington de la Ville Sainte comme capitale de l’Etat hébreu, au grand dam d’une grande part de la communauté internationale et à la colère des Palestiniens, qui souhaitent que Jérusalem-Est, occupée par Israël, devienne la capitale de leur futur Etat. « Les Palestiniens n’étant plus désireux de négocier la paix, pourquoi devrions nous effectuer en leur faveur ces paiements énormes à l’avenir? », s’interroge Donald Trump en conclusion.