Voici l’actualité qui rythmera 2018

213
AFP

Législatives belges, élections et présidentielles internationales, Brexit, mariage royal, procès retentissants, Coupe du Monde… Métro vous propose un aperçu de quelques gros dossiers qui rythmeront l’actualité 2018.

5 février:

AFP / DSK

Incarcéré en France, Salah Abdeslam devrait comparaître devant la 90e chambre du tribunal correctionnel de Bruxelles le 5 février prochain – aux côtés de Sofien Ayari- dans le cadre de la fusillade survenue rue du Dries à Forest en mars 2016. Prévu mi-décembre, le procès a été reporté pour ces deux hommes suspectés dans les attentats de Paris qui devront répondre de «tentative de meurtre dans un contexte terroriste et de possession illégale d’armes à feu».

9 février:

AFP / L. GOULIAMAKI;

Dans un contexte de fortes tensions entre les deux Corée, les Jeux Olympiques d’Hiver de Pyeongchang en Corée du Sud se dérouleront entre le 9 et le 25 février. La Belgique devrait y envoyer une vingtaine d’athlètes noire-jaune-rouge à cette compétition sportive, jusqu’ici plébiscitée pour avoir écarté la Russie pour dopage.

24 février:

AFP

Arriver au pouvoir il y a dix ans pour remplacer son aîné Fidel, Raul Castro quittera la présidence de Cuba le 24 février prochain et mettra fin à près de six décennies de pouvoir des frères Castro. L’actuel numéro 2 du régime de la Havane Miguel Diaz-Canel est donné favori à la succession.

18 mars:

AFP / K. KUDRYAVTSEV

Le 18 mars sera lancé le premier tour de votes de l’élection présidentielle en Russie où l’actuel dirigeant Vladimir Poutine brigue un quatrième mandat. Au pouvoir depuis le 7 mai 2012, l’homme fort de Moscou est en passe d’être réélu dans son pays où la concurrence est quasi inexistante. Pour preuve: son principal opposant Alexeï Navalny a récemment vu sa candidature être rejetée.

29 mars:

AFP / D. LEAL-OLIVAS

Alors que la sortie de la Grande-Bretagne de l’Union Européenne a déjà rythmé une bonne partie de l’année 2017, la deuxième salve de négociations devrait tenir en haleine l’actualité en 2018. Le 29 mars marquera l’anniversaire du déclenchement de l’article 50 lançant les pourparlers sur le Brexit et cette date signifiera le compte à rebours de 365 jours avant la sortie effective du pays insulaire de l’UE.

3 mai:

AFP / J. MARIE

Le jeudi 3 mai, on célébrera le 50e anniversaire du début de la révolte étudiante de l’Université de la Sorbonne à Paris qui marque le déclenchement des «événements de mai 68» en France.

19 mai:

AFP / A. DENNIS

Le monde aura les yeux rivés sur le mariage du Prince Harry avec l’actrice américaine Meghan Markle, le 19 mai prochain au château de Windsor.

14 juin:

Belga / D. Waem

Événement sportif phare de l’année, la Coupe du Monde en Russie débutera le 14 juin à et se clôtura le 15 juillet. Versés dans le groupe G, les Diables Rouges entameront la compétition le 18 juin à 17h face au Panama, avant d’affronter successivement la Tunisie (23 juin à 14h) et enfin l’Angleterre (28 juin à 20 h).

1er juillet:

AFP / G. HOCHMUTH

Aux commandes de l’UE, la Bulgarie léguera la présidence tournante à l’Autriche le 1er juillet. Ce passage de flambeau est attendu par de nombreux observateurs après que Vienne a vu arriver au gouvernement formé par une coalition entre la droite et les nationalistes (FPO).

1er octobre:

AFP / J. LAGO

Le premier octobre, cela fera un an que le référendum sur l’indépendance de la Catalogne interdit par le gouvernement espagnol a déclenché une grave crise dans le pays. À l’heure où le président catalan destitué Carles Puigdmont s’est exilé Bruxelles, l’opposition entre Barcelone et Madrid devrait se poursuivre en 2018.

14 octobre:

Belga / D. STOCKMAN

Dans un contexte politique houleux qui s’est notamment cristallisé dans les scandales du Samusocial et de Publifin et qui ont mené à un changement de majorité en Wallonie, les Belges sont appelés à se rendre aux urnes le 14 octobre pour les élections communales.

6 Novembre:

AFP / N. KAMM

Investi comme 45ème président des États-Unis le 20 janvier 2017, Donald Trump connaîtra son premier véritable test le 6 novembre, lors des élections législatives de mi-mandat. Reste à voir si la politique menée par le président américain controversé sera renforcée ou mise à terre. Cet appel aux urnes renouvellera un tiers des 100 postes de sénateurs.

23 décembre:

AFP / B. R. Smith

À condition qu’elles ne soient plus reportées, les élections présidentielle, législatives nationales et provinciales en République démocratique du Congo (RDC) devraient redessiner l’avenir du pays. Deux ans après l’expiration de son mandat, le président actuel Joseph Kabila refuse de démissionner mais il a encore confirmé que ce prochain scrutin était maintenu au 23 décembre.