Premier test de trains sans conducteur en 2018 aux Pays-Bas

64
Ph. Lya_Cattel / Istock.com

Le gestionnaire des voies ferrées néerlandaises ProRail a l’intention de réaliser au moins un test avec un train automatisé en 2018, a-t-il annoncé mercredi, faisant ainsi des Pays-Bas « un pays-test pionnier pour la conduite automatisée ».

Axé sur le transport de marchandises, le premier test aura lieu sur la Betuweroute, une ligne de fret reliant les ports de Rotterdam (ouest) et d’Amsterdam à l’Allemagne équipée d’un système de sécurité mieux adapté à la conduite automatisée, a expliqué ProRail dans un communiqué.

Des discussions sont également en cours avec la province de Groningue (nord) afin d’effectuer un second test pour le transport de passagers, a ajouté ProRail qui travaille en collaboration avec le Français Alstom.

Augmenter la capacité

Ces trains sans conducteur fonctionnent avec un système ATO, abréviation de « Automatic Train Operation », qui automatise les opérations du conducteur de train de « un peu » (niveau 1) à « complet » (niveau 4).

Ce système, qui ne nécessite pas de changements coûteux des infrastructures, devrait permettre aux trains de rouler « de manière plus rapprochée les uns des autres, augmentant ainsi la capacité des voies », et diminuer la consommation d’énergie grâce à une circulation plus régulière, d’après ProRail.

« Coup d’accélérateur à l’innovation »

« ProRail est convaincu de pouvoir donner de cette façon un coup d’accélérateur à l’innovation autour d’ATO », a indiqué le gestionnaire néerlandais, précisant que d’autres pays en Europe se penchaient sur ces développements aux Pays-Bas.

Toutefois, souligne-t-il, « il y a encore du travail, aussi bien du côté des quais que du matériel ». « Il s’agit ici d’un développement international. Avec les tests, nous faisons progresser la conduite automatisée sur voie et nous allons beaucoup apprendre », a assuré ProRail.

SOURCEAFP
SHARE