Coup dur pour les films flamands

39
Belga

Les films flamands n’ont pas passé une bonne année, rapporte De Morgen. « Le fidèle » a attiré 133.000 visiteurs, « Sprakeloos » environs 70.000, « Cargo » 41.000 et « Home » 25.000. C’est beaucoup moins que, par exemple, « De zaak Alzheimer » (755.000 spectateurs en 2003) et « Dossier K » (415.000 en 2009).

Il y a quelques exceptions, comme « Helden boven alles » qui a attiré 100.000 personnes, et « Het tweede gelaat », de Jan Verheyen, avec plus de 200.000 spectateurs. Le troisième film « Kampioenen » a déjà presque atteint ce seuil. Mais dans l’ensemble, le public flamand n’a pas été friand des films de chez nous.

L’Union des réalisateurs a tiré la sonnette d’alarme. Le 2 février, la fédération organise un colloque à Gand, avec l’aide du Fonds Audiovisuel de Flandre (VAF), pour réfléchir à l’avenir du cinéma flamand. « Nous sommes dans un nouveau contexte », explique Jan Verheyen. « En quelques années, le paysage médiatique a complètement changé avec des acteurs comme Netflix. La question est donc: devons-vous encore faire des films si personne ne vient les voir? »

Michael R. Roskam, président de l’Union, fait part à De Morgen de son souhait d’une meilleure gestion du budget, qui est limité, de la part des autorités. Dans un même temps, quelque chose doit être fait au sujet de la politique de tolérance sur le piratage, estime-t-il.

SOURCEBelga
SHARE