La rénovation des tunnels Reyers à Bruxelles commence le 26 janvier

110
Belga / N. Maeterlinck

Dès le 26 janvier prochain, les travaux de rénovation des tunnels Reyers débuteront. L’ensemble du chantier, prévu par phases, durera un an.

Le 26 janvier, le tunnel reliant la E40 à Meiser sera fermé pour une durée de trois mois, afin d’en rénover la toiture, a annoncé hier le ministre bruxellois de la Mobilité, Pascal Smet.

La structure des plafonds de trois autres tunnels reliant la E40 à Meiser et Montgomery sera également entièrement rénovée en 2018. Le chantier, organisé par phases, devrait durer un an.

Fermé dans un seul sens à la fois

Concrètement, le tunnel reliant la E40 à Montgomery restera fermé du 26 janvier jusqu’au mois de mars. Celui permettant d’accéder à la E40 depuis Meiser ne sera, lui, pas fermé en même temps. Sa fermeture est prévue une première fois de fin mars jusqu’en mai ainsi qu’en juillet et août.

Celui reliant l’autoroute à Montgomery sera fermé en trois phases: en mars et avril, en juin et juillet et en octobre et novembre. Le dernier tunnel, depuis Montgomery vers la E40, sera également hors d’usage en mars et avril, ainsi qu’en juillet et août.

Il sera décidé dans les prochaines semaines si les tunnels rouvriront entre les périodes de travaux prévues, car il faut voir si «une ouverture pour une courte période ne risque pas de créer la confusion», souligne Pascal Smet.

Deux fois deux bandes en surface

La configuration en surface entre Meiser et Montgomery restera autant que possible maintenue sur deux fois deux bandes, au lieu de deux fois une bande actuellement. Des plans de déviation ont été mis en place. Il est conseillé aux navetteurs de privilégier pour l’entrée et la sortie de Bruxelles le boulevard Léopold III, l’A12 et l’Avenue de Tervueren. Une quinzaine de panneaux à messages variables seront positionnés en amont sur le Ring, indiquant la durée des trajets. Une importante campagne de communication autour des travaux sera également lancée.

Le ministre de la Mobilité insiste aussi sur la présence des transports en commun dans la zone, et des gares de Meiser et Etterbeek.

Ces travaux d’ampleur, d’un coût avoisinant les 25 millions €, ont été plusieurs fois reportés, notamment à la suite de la fermeture de la chaussée de Louvain à cause d’un effondrement survenu début septembre. La chaussée pourrait par ailleurs rouvrir demain/mercredi, indique Pascal Smet.

SHARE