La pâtisserie raffinée de Rachel a fait la différence

484
Ph. M6 / M. Etchegoyen

Rachel, candidate appliquée qui a séduit avec l’élégance de ses créations, a gagné la sixième édition de «Meilleur pâtissier» ce soir. Avec 39% de part de marché sur les 18-54 ans et plus de 500.000 téléspectateurs de moyenne, l’émission culinaire continue de plaire.

Vous avez un gros mental et êtes fort appliquée, est-ce indispensable pour gagner ce genre de concours ou bien une grande créativité suffit ?

«Il faut un juste équilibre des deux. Et c’est vrai que je me suis fort appliquée mais c’est parce que j’avais vraiment l’envie de réussir. D’ailleurs, on m’a taxée de première de classe et cela m’amuse beaucoup parce qu’en réalité ce n’est pas du tout mon genre. C’est juste que j’ai beaucoup de volonté!»

Vous êtes designer textile, avez-vous continué ce métier après l’émission ?

«Non, j’ai arrêté pour me lancer à 100% dans la pâtisserie. Je partage mon temps entre mon blog et mes ateliers de pâtisserie que je donne dans la boutique où je me fournis depuis longtemps en matériel de pâtisserie. C’est ‘la boutique à pâtisser’ dans le centre de Lille. J’ai commencé en octobre et cela marche très bien. C’était un rêve depuis longtemps et quand je vois les gens fiers de réussir une pâtisserie je suis la plus heureuse du monde.»

Votre blog s’appelle «encore le printemps». Pourquoi ce titre ?

«C’est un clin d’œil à tous ceux qui disent que dans le Nord il fait toujours mauvais (rires)! À Lille aussi le printemps arrive chaque année!»

Quelle est votre identité, votre originalité en tant que pâtissière ?

«Sans aucun doute la créativité au niveau visuel. Cela me vient de mon métier de designer textile évidemment. Cela fait partie de moi. D’ailleurs, j’allie naturellement les deux métiers car dans la pâtisserie je fais pas mal de recherches d’associations de couleurs, de matières ou même de motifs. Par exemple, j’imprime des motifs sur le chocolat. Je regarde les tendances de près. Et mon blog est un super outil pour partager tout cela.»

Pensez-vous qu’il y a encore des choses à inventer en pâtisserie ?

«Oui, mais je ne me considère pas comme une pâtissière professionnelle et je laisse le développement de nouvelles recettes à d’autres. Moi, je pense qu’il y a déjà de très belles recettes, mon rôle serait plutôt de les sublimer grâce à l’esthétique.»

D’où vous vient cette passion de la pâtisserie ?

«Je suis tombée dedans quand j’étais petite! Mon grand-père était pâtissier. Mais c’est surtout mon papa qui m’a transmis cette passion car il pâtissait beaucoup. Chez nous, c’était normal de faire nous-même des mille feuilles quand on avait envie de mille feuilles. Il est très fier de moi aujourd’hui.»

Est-ce que votre façon de pâtisser est influencée par les tendances de type vegan, sans gluten ou encore sans lactose ?

«Oui, bien sûr, je m’y intéresse. Pas parce que j’ai des intolérances mais parce que cela ouvre le champ des possibles. Par exemple, dans l’émission, j’ai adoré faire le gâteau capuccino avec la mousse au lait d’avoine. Je trouve que substituer certains ingrédients par d’autres dits plus ‘healthy’ est très intéressant gustativement.»

Le livre du Meilleur pâtissier « Rachel », vient de sortir en librairie. Vous retrouverez Rachel sur RTL-TVi dans l’émission spéciale gâteaux de Noël, le samedi 23 décembre à 20h30. Les anciens candidats du « Meilleur pâtissier » (3 pour chaque saison) s’affronteront et les meilleurs participeront à la finale spéciale gâteaux de fêtes, le samedi 30 décembre à 20h30.