Honduras: le président sortant Hernandez déclaré vainqueur, rejet de l’opposition

89
AFP

Le chef de l’Etat de droite sortant Juan Orlando Hernandez a été déclaré officiellement dimanche vainqueur de l’élection présidentielle controversée du 26 novembre au Honduras, a annoncé l’autorité électorale à l’issue d’un recomptage des votes.

« Le président réélu pour la période de 2018 à 2022 est le citoyen Juan Orlando Hernandez Alvarado« , a déclaré le président du Tribunal suprême électoral (TSE) David Matamoros dan une déclaration à la radio et à la télévision. Il a annoncé que le Parti national au pouvoir a remporté la majorité des 128 députés du Parlement et 298 mairies.

Selon le rapport de la TSE, Hernández a obtenu 42,95% des voix, contre 41,24% pour le candidat de l’opposition, Salvador Nasralla. Depuis près d’un mois, les partisans du candidat de gauche Nasralla manifestent pour dénoncer une « fraude » supposée lors de ce scrutin.

Rejet de l’opposition

L’opposition hondurienne a rejeté dimanche soir l’annonce officielle de la victoire à la présidentielle du chef de l’Etat de droite sortant, Juan Orlando Hernandez, par l’autorité électorale, à l’issue d’un recomptage des votes, et appelé à manifester.

« Nous rejetons totalement la déclaration du Tribunal suprême électoral », « le peuple reconnait comme président Salvador Nasralla », a annoncé lors d’une conférence de presse l’ancien président Manuel Zelaya, à la tête de l’alliance de gauche opposée à Hernandez.