MiNT : Petty, Bowie, Johnny, c’est fini…

300

Et dire qu’ils étaient les plumes de nos premiers amours ! Se consoler en s’accrochant à des promesses d’albums (et de concerts) à venir en 2018 : dans notre viseur cette semaine, Joan as Police Woman, Judah Warsky et Arsenal.

Joan as Police Woman Warning Bell

Ne cherchez pas, il n’y a pas plus classe que cette violoniste américaine de 47 ans en cette fin d’année.

Petite, elle allait voir lack Flag en étudiant Chopin.  L’histoire de Joan Wasser est pleine de griffes. Et comme tous ceux qui ont du talent, de ces failles, à l’abri des hit-parades, elle a construit une carrière exigeante.  Elle qui a quitté l’univers feutré de la musique classique pour embrasser la scène underground new-yorkaise (et ses mœurs légères). Elle qui fut la petite amie de Jeff Buckley jusqu’à sa noyade dans la Wolf River (1997). Elle qui, comme toutes les filles bien élevées, a tout envoyé valser.

Son cinquième album – « Damned Devotion » – est promis le 9 février prochain chez PIAS. Le premier single qui en donne le ton s’intitule « Warning Bell ».  Une mélodie feutrée. Ne manquez pas son passage sous nos latitudes, le 2 avril prochain, au Botanique. En attendant, son riche univers se dévoile dans un clip, à l’arrière d’une voiture dans un pays où il pleut.

Judah Warsky – La voiture ivre

Autre registre, autre voiture. Celui de Judah Warsky et de son électro réaliste – sa propre invention ! -. Sa musique reste une énigme, qui mélange des rythmes modernes avec des harmonies de passé composé.

En 2014, il publie « Bruxelles », un album de 10 titres, totalement inclassable. Ne le cherchez pas sur toutes les lèvres, il se fait rare et se mérite. Son dernier single « La Voiture Ivre » fait penser à un déjà-lu étrange et pénétrant. On se surprend à le reprogrammer une seconde fois pour être sûr et n’y trouver rien à redire. Sinon de l’enchantement. Comme à la vue de son clip.  Et comme il écrit bien, il fait sa pub tout seul comme un grand et dit de cette vidéo aux 35 mille vues déjà :

« C’est un clip d’amour. La mise en image d’une chanson un peu intime par un de mes plus vieux amis. C’est un clip d’amitié. C’est l’avant et c’est l’après, c’est le passé qui remonte à la surface parce qu’il est plus léger que l’eau, c’est un baiser montant aux yeux des mers avec lenteurs. C’est un rêve que je fais souvent. »

Lui aussi sort un album début 2018, le 19 janvier.

 

Arsenal « Amplify »

Entrée en playlist ce mercredi matin sur MiNT, la dernière attraction du groupe belge adopte des sonorités inédites. Une remise en question(s) qu’ils attribuent à un long voyage au Nigéria, initiatique à de nouvelles rythmiques.

L’année 2018, pour ceux-là aussi, s’annonce riche : un album – dont ce single n’est qu’un aperçu -, un livre et un film. Personne ne s’y est trompé, ils ont rempli quatre fois l’Ancienne Belgique en ce mois de décembre. L’an prochain, à pareille époque, ils s’attaquent à la Lotto Arena. C’est dire l’ambition.

 

Les découvertes musicales de MiNT, tous les jours de la semaine à 11:30 et 18:30 sur MiNT.be et l’application mobile MiNT.